Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Fusillade à Penta-Acquatella : Un mort, un blessé grave

Les armes ont, encore parlé, jeudi en début soirée à Penta-Acquatella, petit village de Castagniccia où les habitants peuvent être comptés sur les doigts des deux mains en cette période de l'année. Un homme de 60 ans Antoine Santucci, éleveur dans la commune, est tombé sous les balles de ses tueurs. Une seconde personne a été gravement blessée et prise presque aussitôt en charge par l'hélicoptère de la Sécurité civile Dragon 2 B.

Les faits se sont produits vers 18h30 sur la place du village de la petite localité de Haute-Corse. Dans des circonstances que les enquêteurs dela gendarmerie nationale essayent de déterminer, deux hommes ont été pris pour cible par un ou plusieurs tireurs qui circulaient en voiture.
La victime, décédée sur le coup, est Antoine Santucci, 60 ans, éleveur à Penta- Acquatella qui n'aurait aucun antécédent judiciaire. L'autre personne, qui réside également à Penta-Acquatella, touchée au thorax a été médicalisée sur place et évacuée par Dragon 2 B sur le centre hospitalier de Bastia dans un état critique.
Selon les premiers éléments de l'enquête, Antoine Santucci rentrait en voiture quand il a été pris pour cible à cinquante mètres de sa résidence par un ou plusieurs tueurs. Il a été atteint d'au moins trois balles de calibre 9 mm.

Nicolas Deodorescu, un ouvrier d'origine roumaine âgé d'une quarantaine d'années, apparemment simple témoin de la scène, a été une victime collatérale de la fusillade.Pris en chasse par l'un des tueurs,et gravement blessé au thorax il aurait tenté de se réfugier dans sa cuisine.
Peu après les faits Dominique Alzeari, procureur de la République de Bastia, et des techniciens de l'identité judiciaire se sont rendus sur place pour répèter des gestes qui n'ont, malheureusement, plus rien d'inhabituel en Corse : Dix-neuf personnes ont été tuées par balles depuis le début de l'année et une dizaine de tentatives d'assassinats ont été enregistrées dans l'île.
Pour l'instant il est bien sûr difficile de relier ce tragique faits divers à un quelconque autre épisode sanglant survenu dans la région même si deux autres personnes ont été récemment assassinées dans le secteur : Ange Petrucci, entre Silvareccio et Casalta, et Christian Leoni à Moriani-Plage.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    maryse battesti (jeudi, 24 novembre 2011 20:38)

    pourquoi cette violence gratuite ? dans un contexte où il ne devrait y avoir que quiétude.. la vie est si courte et la corse si belle ce devrait être le paradis

  • #2

    Murone (vendredi, 25 novembre 2011 10:15)

    Pour que cette violence mafieuse cesse en corse, il faut d' abord donner le pouvoir a des élus propres et sans compromission aucune. Il en existe, mais pour cela il faut que chacun d' entre nous cesse de rêver de vivre a cote de la mangeoire. Beaucoup de nos élus sont corrompus, nous le savons et nous votons pour eux. Il faut que cela cesse...a quand le printemps corse, les indignes et le verbe dégager décline au présent de l impératif,?,,??. Sa renne ora!!

  • #3

    Heide Chestnut (lundi, 23 janvier 2017 05:46)


    I really like what you guys are usually up too. This type of clever work and coverage! Keep up the very good works guys I've included you guys to my personal blogroll.