Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ligue 1 : ACA, plus le temps de… rien

Le Stade Malherbe se déplace ce samedi à 19 heures à Timizzolu pour le compte de la 14e journée de L1. Les ajacciens, lanterne rouge, doivent sortir de leur spirale négative et briser leurs inhibitions afin de ne pas s’engluer à cette 20e place qui ne leur va pas. L'ACA sera encore encouragé par ses supporters, mais le public ajaccien devra, lui aussi, répondre présent.

Ne plus calculer, ne plus compter les efforts…gagner, tout simplement. Le mot d’ordre est facile à rédiger mais moins aisé à concrétiser. Cependant, on peut penser que l’ACA n’a plus le choix. 4 défaites d’affilées, 9 buts encaissés pour 1 marqué, un bilan qui laisserait perplexe le plus acharné des supporters. Des supporters qui commencent à se faire entendre, d’ailleurs.

Après les sifflets et la banderole face à Bordeaux, l’Orsi Ribelli veut engager le dialogue et rendre à Timizzolu son âme de terre imprenable.
Aux joueurs aussi de faire bonne figure. De leur coté, les hommes de terrain auront eu deux semaines complètes pour préparer ce tournant de la saison, qui précède des matchs bien plus compliqués (Saint-Etienne, Lille et Rennes pour ne citer qu’eux). A quelques semaines de la trêve hivernale, l’ACA doit absolument prendre des points et quelque soit le moyen, la fin le justifiera.
«Ùn semi ancu morti ! » lancent les supporters acéistes dans leur communiqué, largement diffusé par voix de presse ces derniers jours. Privés d’Ochoa, officiellement forfait (petite déchirure musculaire), les rouge et blancs retrouveront donc leur capitaine de la saison passé dans les buts. Thierry Debès, intraitable sur le terrain, pourra à nouveau faire parler son mental d’acier et peut-être revigorer sa défense, qui en a bien besoin. Pas de Delort pour ce match, faut à l’aggravation d’une blessure à la cheville qui lui vaudra encore au moins deux semaines de guérison, et donc une attaque encore diminuée. Souhaitons donc de la réussite à Richard Socrier qui devrait être aligné d’entrée de jeu face aux Caennais. Absence également de Christian Kinkela, dont on ignore la raison. On notera donc le retour de Mickaël Charvet dans le groupe.
Pas besoin de trop tergiverser ni de trop s’élargir, chacun sait ce qu’il a faire, joueurs comme spectateurs. Si la faiblesse technique est un problème, celle de l’esprit en est un autre. Aux joueurs désormais de montrer qui ils sont vraiment et de se prouver à eux-mêmes qu’ils sont dignes de défendre les couleurs de l’ACA et de la Corse au plus haut du football français.
Tutti in Timizzolu !
U gruppu aiaccinu : André, Bouhours, Cavalli, Charvet, Debès, Diawara, Gigliarelli, Ilan, Lasne, Lippini, Medjani, Mostefa, N'Diaye, Pierazzi, Poulard,Sammaritano, Socrier, Tiberi
U gruppu di u SM Caen : Thébaux, Perquis - Van Dam, Wague, Leca, Raineau - Seube, Proment, Nivet, Deroin, Hamouma, Bulot, Nangis, Fajr - Traoré, Nabab, Niang, Frau.
                                                                                                                            O. C.

Écrire commentaire

Commentaires: 0