Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le trafic des passagers en hausse en Octobre mais…

Les trafics de passagers (aérien et maritime confondu) est en hausse pour le mois d'Octobre. De 1% pour l'aérien et de 8% pour le trafic maritime. Les (bons?) chiffres provisoires rendus publics par l'observervatoire régional des transports de la Corse ne sauraient cependant effacer la réalité : les trafics globaux de passagers (entrées+sorties) sur la Corse sont à la baisse.

Mais restons sur le mois d'Octobre.
Avec 211 369 passagers transportés entre Corse et Continent (dans les deux sens) l'aérien affiche une petite hausse de 1% par rapport à la même période de l'année dernière.
Plus intéressante est avec 229 890 passagers la situation sur le plan maritime qui affiche un +8% permettant au trafic global d'Octobre d'afficher une hausse de 4,5% pour le mois.
Pourtant lorsque l'on dresse le bilan global de l'année force est de constater - le terrain nous en a administré une belle preuve - que c'est le trafic maritime qui a été le plus affecté par la récente saison touristique.
Et la chute de 5% se répercute aussi bien sur le cumul de l'année (4 244 707 passagers) que celui de douze derniers mois (4 447 676 passagers).
L'augmentation du trafic aérien (2 667 266 passagers et +4% sur le cumul de l'année et 2 935 956 passagers et donc +3% sur les douze derniers mois) est plus notable. Mais elle ne parvient pas à compenser  les pertes cumulées du maritime ( 6 911 973 passagers et - 1,5% pour l'année et 7 383 632 passagers et - 1,6% sur les douze derniers mois).
A 38. 000 passagers près, l'on est donc revenu pratiquement deux années en arrière (7 300 000 passagers) après avoir depassé le cap des 7 500 000.
Dernier constat enfin : à la fin du mois d'Octobre le port de Marseille a franchi la barre du million de passagers sur la Corse! 

Cette augmentation s'explique notamment par la réorganisation de l'offre de la SNCM, qui a réduit la voilure cet été à Nice mais augmenté ses liaisons depuis Marseille.

La compagnie a, par ailleurs, bénéficié d'un climat social plus serein après la grande grève du début d'année. « Cet été, l'offre sur Marseille a été augmentée de 12%, le taux de remplissage a progressé de 54%, 100% du service a été assuré et le taux de ponctualité a été de 83%. Il n'y a pas eu de mouvement social et les navires, même si certains sont anciens, ont été parfaitement entretenus et ont assuré le service normalement. C'est la preuve qu'à la SNCM, il y a un véritable savoir-faire pour bien servir les passagers et c'est la voie que nous devons poursuivre pour regagner des parts de marché », se féliciait Marc Dufour, président du Directoire de la compagnie. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0