Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

CFA : Le derby corse au CAB

(Photos Jean-Paul Lottier)
(Photos Jean-Paul Lottier)

Stade Jacques-Ambroggi.

FC Calvi :  0-2  CA Bastia : (mt 0-2)

Arbitre: M. Nicolas Beau assisté de MM. Jean-Louis Arrii et  Fernando Da Costa-Moreira

Délégué : M. Bernard Tulinieri

Buts: Traoré (22e et 43) pour le CAB

Avertissements :  Marty (19e), Lamberti (55e) au CAB

FC Calvi: Menozzi, Inzerillo (Mallo 73e), Soler, Richier, Bissé, Sauli, Kahlaoui, Khazri (Giannone 78e), Tchokounte, Rocchi (Portillo 73e), Maric, Muller, Luciani. Entraineur: Didier Santini

CAB : Lombard, Truchet, Derme, Fourtier, Lamberti, Raffalli, Marty, Grimaldi (Cristofari 68e), Pastorelli, Beneforti (Sarr 89e), Traoré, Fofana, Casabianca, Tamburini. Entraineur: Stéphane Rossi

En s’imposant ce samedi soir à L’Ile-Rousse dans le derby insulaire face au FC Calvi, le CAB d’Antoine Emmanuelli a réalisé une belle opération dans ce championnat de CFA en recollant aux équipes de tête.

En l’emportant, le CAB a aussi infligé au FC Calvi sa première défaite à domicile et pris sa revanche sur la dernière finale de coupe de Corse remportée par le club Balanin…

Une victoire qui souffre d’aucune contestation tant les cabistes ont été supérieurs dans tous les compartiments du jeu et surtout dans l’envie.

Jamais en effet les Calvais n’ont donné l’impression de jouer un derby.

Pourtant , en tout début de partie, ce sont les locaux qui avaient la maîtrise du ballon. A la 3e mn, Soler centrait pour Kahlaouiqui reprenait de la , sans toutefois inquiéter Lombard.

A la 6e mn,  récupération du ballon de Khazri au milieu de terrain pour Kahlaoui qui centrait fort devant le but,. La défense cabiste dégageait en corner. Sur celui-ci,  Khazri trouvait encore une fois Kahlaoui qui n’arrivait pas à cadrer.

Malgré cette domination calvaise, les visiteurs faisaient preuve de beaucoup de sang-frois et de maîtrise.

A la 15e mn coup franc de Khazri pour Kahlaouiqui manquait une nouvelle fois le cadre.

A la 22e mn, sur un ballon perdu au milieu de terrain par Kahlaoui, le CAB partait en contre. Traoré résistait  au retour d‘Inzerillo et trompait  Menozzi d’une frappe parfaitement croisée.

Le FC Calvi accusait le coup, ce dont profitaient les visiteurs.

A la 28e, Traoré repartait en contre, pour se présenter face face à Menozzi. Tout le stade croyait au doublé de l’attaquant cabiste, mais c’était sans compter sur Florent Menozzi qui réalisait un véritable exploit en repoussant le tir de l’attaquant.. Un arrêt de grande classe qui permettait aux locaux de rester dans la course.

A la  40e mn,  Kahlaoui, tentait  sa chance depuis la surface de réparation, Lombard repoussait .

On s’acheminait vers la pause quand, à la 43e mn sur un nouveau  ballon en profondeur de Beneforti la défense calvaise était  prise de vitesse. Cette fois, l’impitoyable  Traoré ne laissait pas passer l’occasion de réaliser  le break.

Au retour des vestiaires, les Calvais faisaient illusion durant quelques minutes, avant de retomber dans leurs travers. On notera à la 49e un coup franc de Khazri dans les gants de Lombard et à la 51e mn, une tentative de  Maric ; Lombard était sauvé par sa barre transversale.

Bien organisés, les visiteurs se contentaient de gérer leur avantage en ne procédant plus que par contres. Leur tâche il est vrai était facilitée par une équipe calvaise en manque d’inspiration.

58e: Sur une tentative de Khazri sur coup franc Calvi aurait pu  obtenir un penalty à la suite d'une main dans  mur cabiste qui n’était pas sifflée.

Finalement, c’est sur ce score de 2 à 0 obtenue avant la pause que la fin de la rencontre était sifflée.

Grâce à cette victoire amplement méritée, le CAB peut désormais nourrir de nouvelles ambitions dans ce championnat de CFA.
Le FC Calvi devra quant à lui rapidement oublier cette soirée cauchemardesque. En coupe de France le week-end prochain, il faudra faire preuve de beaucoup plus d’envie pour espérer l’emporter..

                                                                                                             Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires: 0