Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Violence : Une marche contre la résignation à Bastia

Scène de crime : Une image que l'on a trop vue en Corse
Scène de crime : Une image que l'on a trop vue en Corse

La violence meutrière qui s'est abattue les derniers jours sur la Corse a fait sortir de leurs gonds trois femmes insulaires. Leur amertume de voir leur île aller à la dérive elles l'ont hurlée sur facebook. Depuis l'idée d'une grande marche contre la résignation a fait son chemin. Fortes des bons échos otenus en retour, elles ont arrêté la date de cette manifestation. Ce sera le samedi 26 Novembre à Bastia. A partir de 15 heures. Sur le parcours palais de justice- Préfecture. Voici l'essentiel du message qu'elles veulent faire passer auprès de tous ceux et de toutes celles qui en ont assez de voir leur région aller, ainsi, à la dérive!

Organiser une marche pour la paix à Bastia.... Sans récupération politique, aucune.. Sans esprit partisan donc, notre seul but est de montrer que la Corse en a assez de cette violence, assez ! 

On tue une femme. Mardi une mère et sa fille sont blessées par balles... Rester dans le silence et l'inaction ressemblerait à de la résignation. On ne changera rien diront les bonnes âmes, peut-être, sûrement même...
Nous sommes lucides, trop parfois... Notre île est gangrainée avec des élus capables de monter au créneau pour une erreur d'arbitrage sur un terrain de foot et incapables de réagir avec force après des années de violence.
Notre marche ne s'effectuera que si elle fédère des femmes et des hommes dont le seul désir est de dénoncer la violence et de montrer un autre visage de la Corse...
Nous lançons dès aujourd'hui cet appel et nous agirons en fonction de vos réactions; nous voulons un grand mouvement citoyen avec des femmes, des hommes, des enfants...
Nous voulons être nombreux, c'est la condition sine qua non pour notre rassemblement...
Si nous sommes peu suivies eh bien nous continuerons à rester chez nous avec notre résignation.. A vous de voir... Merci.

Pour que les pouvoirs publics fassent enfin quelque chose face à cette spirale infernale que connaît notre Corse. Nous ne voulons plus de ne plus nous sentir en sécurité sur notre île.

Nous ne voulons pas avoir l'impression d'être à Bogota quand nous sortons de chez nous !
C'est apolitique !
C'est juste pour dire stop !

Et surtout, ne pensez pas "cela ne sert à rien" !

Écrire commentaire

Commentaires: 9
  • #1

    Hommaire Véronique (vendredi, 11 novembre 2011 09:05)

    Merci de faire passer la page évènement afin de pouvoir rejoindre le mouvement.

  • #2

    Loiseau Anne-Florence (samedi, 12 novembre 2011 07:39)

    Bonjour à tous ! J'ai partagé sur mon mur Fb, mais il semble qu'il y ait un problème avec le lien . Lorsque l'on clique dessus il ne fait pas son office ...

  • #3

    LIBRE (samedi, 12 novembre 2011 11:51)

    CELA ME RAPPELLE , il y a quelques années , "les femmes contre la violence" elles revendiquaient ,haut et fort , que la démarche était apolitique ...et puis,elles ont fait leur chemin en politique ! Il y a ppour cela, des associations, syndicats, partis politiques , collectifs "société civile" , LDH , ect... c'est cela qu'il faut investir pour se faire entendre .

  • #4

    Apolitique !!!!! (samedi, 12 novembre 2011 22:09)

    Comme s'il suffisait d'incriminer les élus pour que cessent toutes formes de violence. La première de violence est celle des pouvoirs publiques de l'état des forces de l'ordre qui laissent pourrir une situation qui a terme deviendra banale. combien d'enquetes ont-elles abouties ? Combien d'assassins sont-ils sous les verrous ?

  • #5

    MD (dimanche, 13 novembre 2011 20:27)

    J'ai fait partie du Manifeste des femmes contre la loi des armes (et non contre la violence,car le mot renvoie à beaucoup de paramètres, notamment individuels). Combien de réunions, discussions, manifestations, appels aux uns et aux autres,communiqués, interviews..... pour en arriver à la situation d'aujourd'hui? Quant à la réussite politique de certaines d'entre nous, je ne vois aucune d'entre nous, les "assidues" qui ait fait carrière..... Bon curaghju, forsi vi suvitaraghju....

  • #6

    aka (lundi, 14 novembre 2011 10:11)

    consternant les commentaires !!!! Courbez donc l'échine, continuons avec le à quoi bon !!! et comme toujours dans cette île, renvoyons le ballon en touche en jetant la faute sur les autres !!! Nous sommes acteurs de cette société oui ou non ,,,!!!??? Faudrait que les Corses en finissent avec le lamentu !!

  • #7

    Jacques Mattei (lundi, 14 novembre 2011 15:27)

    Oui il est temps de réagir, de se mobiliser même si cela ne résoudra rien immédiatement mais au moins faire voir que nous ne pouvons nous résigner.....

    ARTICLE BLOODY TUESDAY :
    http://jacquesmattei.wordpress.com/2011/11/13/167/

  • #8

    Dumè (mercredi, 16 novembre 2011 11:32)

    Ce n'est pas une manifestation de plus ( et "non politique"nous dit-on!)qui arrêtera la violence.Sauf, si, en plus de cette manifestation, nous sommes capables de faire des propositions " concrètes" et donc ..." politiques" pour, enfin, sortir de cette spirale.La question de départ est simple: Quel choix de société voulons nous pour demain? Tant que l'Etat ne s'opposera pas à : " L'argent facile;la loi du plus fort;les injustices; la spéculation ( en faisant tout simplement appliquer la loi) ...tant que nos parlementaires "n'amélioreront" pas la démocratie ( pour la rendre plus "Participative", plus juste...sans oublier en passant le problème du cumul des mandats....etc)On ne se sera pas débarrassé de ce " terreau" ou va malheureusement renaître un jour ou l'autre ...la violence.

  • #9

    Johana Chester (mardi, 31 janvier 2017 14:50)


    Its like you read my thoughts! You seem to know so much approximately this, like you wrote the e book in it or something. I think that you just could do with some % to power the message house a little bit, however instead of that, this is magnificent blog. An excellent read. I will definitely be back.