Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

"+de services au public" : La Haute-Corse département pilote

Louis Le Franc, préfet de la Haute-Corse, a signé lundi matin, dans les salons de la préfecture le contrat départemental « + de services au public » avec l'ensemble des représentants des opérateurs nationaux de services et les vingt communes concernées par cet accord qui marque un moment charnière de la politique du gouvernement en matière d'aménagement du territoire. La Haute-Corse fait partie des 23 départements choisis pour mener l'expérimentation de ce projet.

Il s'agit d'un dispositif inédit, qui expérimente, pour la première fois, à grande échelle, un modèle de partenariat entre acteurs publics et opérateurs privés de service public en zone rurale.
Même s'il survenait au lendemain d'un week-end qui a meurtri l'ensemble de la Haute-Corse, Louis Le Franc s'est plu à souligner l'importance de ce moment en remerciant tous ceux qui vont contribuer à améliorer les services en milieu rural en apportant plus de service à travers tout le département de la Haute-Corse.
Joseph Castelli, le président du conseil général, s'est félicité du fait que le Gouvernement aille dans le sens que préconise la collectivité, anticipant de la sorte le désir du conseil général d'apporter plus de services en milieu rural.
Pour Ange-Pierre Vivoni, président de l'association des maires de Haute-Corse, qui a travaillé longtemps en amont puis de concert avec le sous-préfet de Calvi Stéphane Donnot, l'avènement de ce contrat départemental ne donnera plus l'occasion aux élus du rural de crier "Au loup" mais au contraire, d'applaudir à cette initiative de voir le service public se rapprocher du rural à la grande satisfaction de tout le monde et " des élus et de l'Etat".
Stéphane Donnot, à son tour, a dit toute satisfaction devant le résultat obtenu, le seul bémol de la matinée, mais enregistré par l'ensemble des représentants des opérateurs nationaux a été soulevé par François-Xavier Marchioni, le maire de Vescovato. Il a souhaité qu'il y ait, à l'image du Pôle Emploi, un référent dans chacune des communes ayant adhéré au contrat.
Après quoi, l'accord qui courra jusqu'au 31 Décembre 2013 mais qui pourra faire l'objet d'avenants, a été unaniment entériné.

Bon à savoir
Au travers de cette charte nationale « + de services au public », les signataires
s’engagent à :
►multiplier les points d’accès aux services en zones rurales
►simplifier l’accès et l’offre de services au public par l’usage des
nouvelles technologies
►mieux accompagner et conseiller les usagers
►clarifier l’offre de services proposés au public
►accompagner les projets au niveau local et évaluer en vue de la
généralisation.
La Poste, EDF, GDF-Suez, SNCF, Pôle emploi, CNAMTS, CNAF, MSA, CNAV – Caisse des Dépôts et Consignations et l’Union Nationale des PIMMS.

Le comité de pilotage
Présidé par Stéphane Donnot, sous-préfet de Calvi, il est composé de :
- Représentants des opérateurs signataires de l'accord
• Le Directeur départemental de la Poste, ou son représentant.
• Le Directeur régional d'EDF, ou son représentant.
• Le Directeur régional de Pôle emploi, ou son représentant.
• Le Directeur de la Caisse primaire d'assurance maladie de la Haute-
Corse, ou son représentant.
• Le Directeur de la Caisse des allocations familiales de la Haute-
Corse, ou son représentant.
• Le Directeur général de la Mutualité sociale agricole de la Corse, ou
son représentant.
• Le Directeur de la Caisse d'assurance retraite et de santé au travail
(Carsat) du Sud-Est, ou son représentant.
- La Caisse des dépôts et consignations
• La Directrice régionale, ou son représentant.
- L'Union Nationale des PIMMS
• Le Directeur général, ou son représentant.
- La Collectivité territoriale de Corse
• Le Président du Conseil exécutif, ou son représentant.
- Le Conseil général de la Haute-Corse
• Le Président du Conseil général, ou son représentant.
- L'association départementale des maires de la Haute-Corse et des EPCI
• Le Président de l'Association départementale des maires, ou son
représentant.
• Un Président d'établissement public de coopération intercommunale
de l'arrondissement de Corte et un Président d'établissement public de
coopération intercommunale de l'arrondissement de Calvi, ou leurs
représentants.
• Le sénateur de la Haute-Corse, ou son représentant.
• Le député de la 1ère circonscription de la Haute-Corse, ou son
représentant.
• Le député de la 2ème circonscription de la Haute-Corse, ou son
représentant.
- Commissions et associations d'usagers ou assurant des missions de service
public ou d'intérêt général
• Le Président de la commission départementale de présence postale
territoriale de la Haute-Corse ou son représentant.
• Le Président de l'Union départementale des associations familiales
(UDAF), ou son représentant.
• Le Président de la Fédération d'aide à domicile en milieu rural (ADMR), ou son représentant.

Ils ont signé l'accord
►EDF, représenté par M. Jacques-Thierry MONTI, directeur régional
EDF Corse ;
►La Poste, représentée par M. Bernard ESPINASSE, directeur régional
de La Poste ;
►L'Assurance Maladie, représentée par Mme Claudine LEGAY,
directrice de la caisse primaire d'assurance maladie de la Haute-Corse
(CPAM) ;
►L'Assurance Vieillesse, représentée par M. Jean-Louis THIERRY,
directeur de la caisse d'assurance retraite et de santé au travail (Carsat)
du Sud-Est ;
►La Caisse d’Allocations Familiales, représentée par M. Christian
DELATTRE, directeur ;
►La Mutualité Sociale Agricole (MSA), représentée par M. Bernard
BLOUIN, directeur général ;
►Pôle emploi, représenté par M. Dany BERGEOT, directeur régional.
AVEC L'APPUI DE :
►La Caisse des Dépôts et Consignations, représentée par Mme Nathalie DUHAMEL, directrice régionale ;
►L’Union Nationale des PIMMS, représentée par M. Gilles REYDELLET, directeur général ;
►La commission départementale de présence postale territoriale, représentée par Mme Stéphanie GRIMALDI, présidente ;
►L'union départementale des associations familiales, représentée par Mme Georgette CASTAGNOLI ;
►La fédération d'aide à domicile en milieu rural, représentée par M. Antoine SABATINI, président.
►La Collectivité territoriale de Corse, représentée par Monsieur Paul GIACOBBI, Président du Conseil Exécutif
►Le Conseil général de la Haute-Corse, représenté par Monsieur Joseph CASTELLI, Président du Conseil Général
►L’association départementale des maires de la Haute-Corse, représentée par M. Ange-Pierre VIVONI, président ;
►La communauté de communes du bassin de vie de l'Ile Rousse,
représentée par M. Hyacinthe MATTEI, Président ;
►Le SIVU du relais de télévision de Tavagna, représenté par M. François BERLINGHI, président ;
►La commune de Borgo, représentée par Mme Anne-Marie NATALI, Maire ;
►La commune de Speloncato, représentée par M. Jean-François POLI, Maire ;
►La commune de Morsiglia, représentée par M. Yves STELLA, Maire ;
►La commune de Barrettali, représentée par M. Anthony HOTTIER,Maire ;
►La commune de Vescovato, représentée par M. François-Xavier MARCHIONI, Maire
►La commune de Solaro, représentée par M. Paul ROSSI, Maire ;
►La commune d'Olmi Cappella, représentée par M. Frédéric MARIANI, Maire ;
►La commune d'Oletta, représentée par M. Jean-Pierre LECCIA, Maire ;
►La commune de Pietralba, représentée par M. Pierre-Saint-Jean CASTA, Maire ;
►La commune de La Porta, représentée par Mme StéphanieGRIMALDI, Maire ;
►La commune de Piedicroce, représentée par Mme Simone DONSIMONI, Maire ;
►La commune d'Antisanti, représentée par M. Anthony ALESSANDRINI, Maire ;
►La commune de Calacuccia, représentée par M. Jean-Baptiste CASTELLANI, Maire ;
►La commune de San Nicolao, représentée par Mme Marie-Thérèse OLIVESI, Maire ;
►La Commune de Belgodere, représentée par M. Lionel MORTINI, Maire ;
►La commune de Lugo di Nazza, représentée par M. François BENEDETTI, Maire ;
►La commune d'Ogliastro, représentée par M. Jean-ToussaintMORGANTI, Maire ;
►La commune de Corte, représentée par M. Antoine SINDALI, Maire ;
►La commune de Ghisonaccia, représentée par M. Francis GIUDICI, Maire ;
►La commune d'Ile Rousse, représentée par M. Jean-Joseph ALLEGRINI-SIMONETTI, Maire

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    norbert (lundi, 07 novembre 2011 23:19)

    C'est tout de même frappant : on remarquera que tous les noms des directeurs administratifs sont d'origine continentale et que tous les noms des maires sont d'origine corse. Relative stabilité de la société corse dans les mécanismes de production des "élites".

  • #2

    norbert2 (lundi, 07 novembre 2011 23:28)

    concernant le fond, on comprend bien qu'il y a des déclarations d'intentions très louables mais concrètement aucune annonce particulière. Le problème des services publics dans le rural il est très simple : le financement.
    on pourra signer toutes les chartes du monde...