Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Emmanuelle De Gentili : La richesse de l'eau…

 

Financement des extensions des réseaux d’eau en Corse, et état d’avancement des projets structurants de l’Office d'équipement hydraulique de la Corse : tels étaient les thèmes de la conférence de presse tenue jeudi matin dans les locaux de la collectivité territoriale par Emmanuelle de Gentili, la conseillère exécutive présidente de l'OEHC.

C’est avec une blle force de conviction que la présidente de l’Office soulignait que les travaux d’alimentation en eau étaient indispensables pour préserver l’agriculture en Corse, revitaliser son espace rural et protéger son environnement.
"C’est une richesse qui n’en n’est plus une, si elle n’est pas stockée et acheminée là où il y a des besoins, que l’on ne peut pas gaspiller et qui peut se raréfier très vite…"

 

20 ans de projets

Aidée par les crédits de l’état  et de l’Union européenne depuis 20 ans, l'OEHC lance des études pour développer et mettre en place les réseaux d’eau brute.

Mais la demande s’étant accrue au fil des ans et ne pouvant plus y faire face, l’Assemblée de Corse en 2005 vote un programme hydraulique de 150 ME sur 10 ans. Dont le premier volet de 80 ME a été inscrit dans la convention d’application 2007-2013 du Plan exceptionnel d’investissement.

Le Président du conseil exécutif et la présidente de l’OEHC avaient pour objectifs, que les projets soient abordés de manière globale du point de vue d’une stratégie territoriale et régionale d’aménagement et que les extensions de réseau soient actés au PEI en raison de leur caractère structurant.

Après le vote du 7 octobre dernier du dossier de Cauria, du plateau de Tizzano et de Bonifaccio le Conseil exécutif a présenté à l’ Assemblée de Corse un programme global de 14,67ME, dont 8 dossiers tant en Haute-Corse (communes de Lama, Felicetto et Pigna, et la vallée du Nebbio), qu’en Corse-du-Sud (Ocana, Sarrola-Carcopino, Cuttoli-Cortichiato et Peri).

Ces dossiers seront présentés au COREPA (Comité Régional de Programmation des Aides) en vue de leur prise en compte au titre du PEI.

Ce sont, 8 722 100 E de l’Etat, 1 ME du conseil général de Corse-du-Sud pour le dossier de Cauria et 4 947 900 E pour la CTC qui sont engagés, avec un délai de réalisation qui ne dépassera pas 2013.

 

Investissement et développement : bilan

Au total, l’office hydraulique aura entre les montants OEHC et CTC consacrés aux aménagements hydrauliques 10 et 12 ME.

L’OEHC aménageur du territoire se félicite de donner du travail aux entreprises locales qui ont souvent les compétences pour porter des projets dans leur intégralité.

Après l’étape des financements, l’office hydraulique doit se réformer pour pouvoir assumer dans les délais contraints les projets à mener ou à suivre. D’autant plus que des études préliminaires relatives à d’autres réseaux sont déjà prévus par l’OEHC comme l’aménagement  des volumes d’eau à usage agricole et domestique dans la vallée du Rizzanese. 

Il veut apparaitre auprès de la population comme un outil valorisant en ingénierie et d’un haut niveau de compétence (264 salariés composés de techniciens et de personnes sur le terrain) et un quart de son activité se concentre sur l’alimentation en eau brute, le reste étant un outil industriel et de recherche.

Emmanuelle De Gentili souhaite une évolution de l’office hydraulique à l’extérieur de l’île et en intrarégional. Sur ce plan, un échange de réflexions sur le matériel, le stockage, la gestion des boues……est déjà en cours avec le canal de Provence, la Lozère et le Languedoc-Roussillon.
                                                                                               M. S. 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Tyron Veillon (mardi, 24 janvier 2017 09:37)


    Ahaa, its nice discussion concerning this piece of writing at this place at this web site, I have read all that, so now me also commenting here.

  • #2

    Jenise Linsley (mardi, 31 janvier 2017 18:18)


    Yes! Finally someone writes about %keyword1%.