Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Bastia XV : Une trop longue interruption

François Pagliai et Bastia XV : Un déplacement difficile à La Valette
François Pagliai et Bastia XV : Un déplacement difficile à La Valette

Quatre matches, trois victoires, une défaite. Le début du championnat de France de Fédérale 3 est plutôt positif. Mais il faut savoir raison garder. Et ne pas oublier que pour l'heure  les trois succès obtenus par l'équipe de Cauvy l'ont été à domicile face à des adversaires qui occupent la deuxième partie du tableau déjà loin derrière le leader Six-Fours (17 points) avec respectivement 5, 2 et 0 points pour Salon, Sorgues et Darguignan.

Au lendemain de ce troisième succès qui a placé, avec 13 points, Bastia XV à la deuxième place de la poule 12, Christian Cauvy, auprès duquel est revenu se positionner, au terme de sa campagne néo-zélandaise Christian Califano, s'attarde sur les dernières 80 minutes de son équipe.
"Nous avons très bien commencé cette partie. Nous avons été surtout bons au niveau du pressing défensif. C'est de la sorte que nous avons obtenu nos deux premiers essais."
Cela n'a cependant pas empêché Draguignan de revenir dans le match.
" C'est vrai, mais nous avons su trouver les ressources nécessaires pour en remettre un coup et repartir de plus belle".
Premier constat de l'entraîneur bastiais.
"Au niveau du contenu nous avons développé des phases de jeu vraiment intéressantes. Mais quand nous avons joué à 14, après le carton rouge de Leduc nous avons manqué de discernement sur le terrain. Il aurait fallu mieux s'adapter au contexte pour mieux nous opposer à la fin de match de Draguignan".
Deuxième constat qui n'étonnera personne dans la mesure où tous les rugbymen bastiais sont tous amateurs.
"Ce match qui s'est joué après une trêve de trois semaines a mis en lumière quelques-unes de nos lacunes. Essentiellement sur le plan physique où  nous avons eu trop de "blancs" pendant la rencontre. Pour certains de nos joueurs, tout le monde l'a vu, ce fut vraiment difficile. Je sais qu'ils doivent concilier entraînement et boulot et que ce n'est jamais évident, mais si nous voulons aller de l'avant, il faut que tout le monde fasse des efforts".
D'autant que dimanche il faudra se rendre à La Valette qui, comme Six-Fours, à l'intention de gravir les échelons dans la hiérarchie du rugby national sans Jean-Gabriel Mariani (entorse du genou) et sans doute Clément Hamelle, encore auteur de deux essais dimanche, et qui touché à un poignet n'était pas sûr de pouvoir se déplacer dans le Var.
S'entraîner et encore s'entraîner surtout lorsque le championnat fait relâche aussi longtemps : le voilà le seul mot d'ordre qui aujourd'hui doit avoir cours dans le camp bastiais.

Écrire commentaire

Commentaires: 0