Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Università di l'Omu : Trois rencontres à Corte, Bastia et Ajaccio

 

 

"Nos relations sont faites d'attention mais aussi de tension. Quand les tensions prennent toute la place, elles conduisent au conflit, parfois à de la violence. Nous rencontrons cette réalité dans notre vie personnelle comme dans la vie collective. Et pourtant nous aspirons à des relations apaisées."

Le propos de l'AFC Umani est on ne peut plus clair.
" La démarche non-violente s'enracine dans ce constat.

Nous sommes des êtres qui réagissons avec émotion aux paroles et aux événements qui nous touchent. Légitimement, nous sommes souvent animés par notre peur ou notre colère. Cependant nous risquons d'enclencher un processus destructeur.

Qu'il s'agisse d'éducation des enfants, de relation interpersonnelle ou de vie collective, il y a moyen de ne pas passer nécessairement de la tension à la violence.

Les pulsions qui alimentent la violence naissent face à des injustices inacceptables, des paroles rejetées, des émotions refoulées. A chaque fois, la souffrance est telle que le passage à l'acte de violence n'est plus contenu. Mais la violence est aussi le fait d'une collectivité sociale, économique, politique, qui produit cette souffrance.

L'alternative non-violente vise à toujours à donner une réelle place à la parole et à l'expression émotionnelle, aussi bien dans la négociation que dans la contrainte.

Manifester sa force pour se faire entendre n'est pas synonyme de violence.
A partir d'exemples de la vie individuelle et collective, François Lhopiteau de

l' Institut de Recherche et de Formation du Mouvement pour une Alternative Non-violente, proposera des repères théoriques et des moyens concrets pour promouvoir cette alternative.

Trois rencontres à Corti, Bastia et Aiacciu

Trois  rencontres sont prévues (entrée libre en fonction des places disponibles) à 

CORTI LE 8 NOVEMBRE 2011 A 20H30 au Spaziu Culturale Natale-Luciani, en partenariat avec la Fondation de l'Université de Corse, BASTIA LE 9 NOVEMBRE A 20H30 au Théâtre San Angelo. et à AIACCIU : LE 10 NOVEMBRE A 20H30 à l'hôtel Best Western.

Fidèle à un esprit de rencontre, d'échange et d’enrichissement mutuel qui caractérise les « Università di l'Omu », l'AFC invite le public à participer à ces rencontres ouvertes à toutes et à tous.

Ces nouvelles sessions de l'Università di l'Omu s’inscrivent dans le cadre du programme « Diventate artigianu di a Nò-Viulenza… Devenez artisan de la non-violence » lancé par l’AFC en avril 2011.

Un programme de sensibilisation et surtout de formation à l’éducation et à la culture de non-violence, auquel 200 personnes ont déjà participé dans la perspective de se projeter en citoyens responsables, où la culture de non-violence est un outil précieux face à l'injustice et au conflit.

Plusieurs journées de formation sont déjà programmées pour les semaines à venir. Elles concerneront divers secteurs (professionnels, salariés, jeunes, enseignants) qui ont émis une réelle volonté d'y participer.

Renseignements  : AFC - 04 95 55 16 16 - www.afcumani.org

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Association les 3A (lundi, 30 janvier 2012 07:22)

    Bien sur que nous souhaitons des relations apaisées ! Mais pour cela il faut que tout un chacun apprenne le respect le respect de l autre des autres de le vie de l autre des autres des animaux de la nature car c est lorsqu il y a non respect qu il y a agression ! Notre projet c est le respect le respect de ce qui est le plus irrespecte c est la souffrance animale car elle est muette elle ne peut s exprimer et ainsi ceux qui sont les plus irrespectueux la méprise encore plus et l irrespectent encore plus!!!! Commençons par respecter les faibles au lieu de respecter en premier ceux qui forcent le respect au moyen de la force !!!!