Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Forêt de Pianellu : Le rêve des lycéennes de Fribourg réalisé

Les jeunes lycéennes en compagnie de Manu Barbieri et de leurs professeurs ont passé à Pianellu "un moment magique"
Les jeunes lycéennes en compagnie de Manu Barbieri et de leurs professeurs ont passé à Pianellu "un moment magique"

Seize jeunes lycéennes de deux classes de  Fribourg, sous la conduite de Manu Barbieri , l'un des piliers de la fondation de Corse (présidée par Jean-François Bernardini) ont parcouru récemment la forêt de Pianellu qu'elles rêvaient tant de voir. Un moment magique apprécié.

Elles en rêvaient tellement qu'elles ont  entièrement financé leur séjour avec leurs fonds propres. Encadrées par deux de leurs professeurs, Josef Sartorius et Wolfgang Köhler, elles ont ainsi ramassé quelques trente kilos de châtaignes. Un plein sac qu'elles ont emmenés au moulin des frères Vincensini de San Lorenzo. Elles recevront dans quelques temps une dizaine de kilos de farine qu'elles emploieront pour fabriquer des recettes à base de ce précieux fruit. Des recettes dévoilées avec gentillesse par des habitantes du village.

L'une des participantes Caroline Ebner  a été particulièrement intéressée car elle souffre d'une allergie à la farine de blé et, pour elle, cette "substitution" est une vraie chance.

La forêt de Pianello devient ainsi une destination privilégiée pour tous ceux qui défendent l'environnement et particulièrement les efforts effectués pour  le renouveau et la mise en valeur.

La forêt de Pianello l'une des plus vieilles d'Europe est au centre du  projet Terranea soutenu par de nombreux adhérents de Corse et de France mais aussi de pays européens dont l'Allemagne. A signaler que tous les ans une équipe d'élagueurs chevronnés vient sur place effectuer des travaux de nettoyage et que parmi eux, trois habitent Fribourg et en sont des ambassadeurs précieux.

Les jeunes filles ont été séduites et par la forêt et par la Corse, elles ont toutes  promis qu'elles reviendront.

Avant de partir elles ont été se recueillir devant la pousse prélevée sur " l'arbre d'Anne Franck " qui croît maintenant sur les hauteurs de Pianello. 
Un moment fort.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Bernard (mercredi, 02 novembre 2011 09:20)

    Quel dommage que dans ce village rien ne soit fait pour permettre aux visiteurs de se restaurer ou emporter un souvenir

  • #2

    Dan (mercredi, 11 janvier 2012 12:21)

    Manu Barbieri est en amour avec le travail qui est.