Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SNCM : Le "Corse" avant "L'Ile de Beauté" sur Toulon

(Mer et Marine- Vincent Groizeleau)
(Mer et Marine- Vincent Groizeleau)

La SNCM doit déployer deux navires au départ de Toulon l'an prochain. Le premier à assurer ce nouveau service vers l'île de Beauté sera le ferry Corse, qui est attendu dans le port varois au premier trimestre 2012. Il sera suivi, à l'été, par un second navire, l'Ile de Beauté. Ce dernier, après avoir assuré une première saison, pourrait être remplacé en 2013 par un navire affrété souligne meretmarine.com 

Datant de 1979, l'Ile de Beauté, doyen de la flotte de la SNCM, est en effet en vente. Comme le Corse, ce navire sera exploité sur Toulon en configuration cargo mixte, afin d'offrir une large place au fret, segment d'activité prioritaire de la SNCM. Avec cette nouvelle ligne, la compagnie marseillaise compte répondre à la demande de certains de ses clients, désireux de passer par Toulon pour réduire le temps de transit vers la Corse et bénéficier des infrastructures logistiques du port varois. Intéressant pour les marchandises provenant de l'Est, notamment en matière de produits frais, la desserte de la Corse via Toulon permettra à la SNCM de compléter son offre avec des prix attractifs.

Un temps de transit réduit et des prix attractifs

La durée de la traversée étant moindre qu'à Marseille et les tarifs portuaires étant plus avantageux à Toulon, les prix de vente seront, en effet, moins élevés que ceux appliqués à partir de la cité phocéenne. Pour autant, souligne Marc Dufour, il n'est pas question de déserter Marseille : « Ma volonté est d'être présent sur tous les ports de la continuité territoriale et Marseille demeure notre centre de gravité ». De même, le président du Directoire de la SNCM exclut une guerre des prix avec son grand concurrent, Corsica Ferries, dont Toulon est la tête de pont sur la Corse : « Il n'y aura pas de bataille tarifaire sur Toulon. Nous nous alignerons sur les prix du marché, qui sont moins chers qu'à Marseille, mais nous n'avons, ni les uns ni les autres, les moyens de nous livrer à une guerre des prix ». 

Marc Dufour souhaite, en tous cas, que Toulon soit intégré à la prochaine délégation de service public pour la desserte des ports corse : « Pour moi, Marseille et Toulon représentent le même marché. Nous avons donc intérêt à aller à Toulon et la Collectivité de Corse à intérêt à intégrer Toulon à la DSP car, en baissant le prix du transport maritime, tout le monde en bénéficiera sur l'île ».

(source meretmarine.com)

Écrire commentaire

Commentaires: 0