Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L'ACA face à Bordeaux : Saria ora…

L’ACA reçoit les Girondins de Bordeaux ce Samedi (19h) avec l’intention de rebondir. Outre la nécessité  de se rassurer dans le jeu, les Oursons ont un classement à remonter, et des buts à marquer, afin de ne pas se laisser distancer. Et malheur au vaincu, dans un match de mal classés déjà important pour la suite. 

 

Ça a bien « mughjé », cette semaine, comme on dirait en « francorsu ». Après la déroute Marseillaise, une remise en question collective et surtout une prise de conscience était impérative afin de retourner le mental en leur faveur, et visiblement, les Ajacciens, staff et dirigeants compris, ont œuvré dans ce sens cette semaine.

Pas d’entraînement Lundi, seul un footing en fin de soirée, la faute à une longue discussion du vestiaire acéiste. Mardi, c’est le président qui s’en est mêlé, et qui a mis la seconde couche. Les supporters, fort contrits par le manque d’envie visible chez certains joueurs, et la fébrilité générale qui régnait sur la pelouse du Vélodrome, sont en droit d’attendre bien mieux dans l’état d’esprit de leurs joueurs. Espérons que le déclic a eu lieu dans les têtes et que les plus critiques en resteront cois.

Pour ce match, encore une fois contre une grande équipe mal classée, l’ACA aura fort à faire. Premièrement, bien débuter. Mordre d’entrée de jeu dans le ballon sera une prérogative afin de ne pas laisser penser à leurs adversaires qu’ils peuvent se relancer chez la lanterne rouge. En ce sens, les joueurs auront eu tout le loisir de lire les déclarations de leurs futurs adversaires, parues dans la presse. « On ne veut pas passer pour des clowns ! », lançaient certains, « On est Bordeaux, quand-même ! », insistaient d’autres. De quoi piquer au vif (du moins on l’espère) les rouge et blancs. En ce sens, même le coach a du revoir ses plans. De ce fait, on devrait assister à un changement dans le schéma tactique, puisque Delort et Ilan devraient être associés en attaque, devant un milieu à quatre éléments, duquel sortirait Mostefa, repositionné arrière droit, en raison de la suspension d’Antò Lippini pour ce match.  

Bordeaux, un mauvais cru.
Les girondins ne vont guère mieux. 9pts, une 18e place et seulement une victoire (comme l’ACA), autant dire qu’il y a le feu dans la maison, et que les Gouffran, Plasil, Diabaté (prêté à l’ACA il y a 3 ans et auteur d’un bon début de saison) sont eux aussi attendus au tournant. Le désamour du public, déjà important la saison dernière avec le fameux 4-0 encaissé à Chaban-Delmas face à Sochaux, est encore perceptible. Seulement, il ne faudra pas sous-estimer cette formation pétrie de talents, qui ont encore visiblement du mal à s’exprimer sous l’ère Gillot.

Mais ce n’est pas une raison pour jouer petit bras, et encore moins la peur au ventre. Il faut jouer crânement sa chance et prendre le dessus mentalement. Les Oursons savent qu’à présent, il est temps de retrouver la « grinta » qui faisait leur force la saison passée, mais surtout la confiance qui manque, depuis ce match perdu un peu bêtement à Auxerre.

Coup d’envoi à 19 heures à Timizzolu. 

U gruppu Aiaccinu : Ochoa – Mostefa, N’Diaye, Poulard, Bouhours – Cavalli, Lasne, Medjani, Sammaritano – Ilan Delort ; Debès, Charvet, Pierazzi, André, Socrier, Kinkela, Diawara 

U gruppu di u FCGB : Carrasso, Olimpa – Chalmé, L. Sané, Trémoulinas, Planus, Savic – Sertic, Plasil, Maurice-Belay, Krychowiak, Ben Khalfallah, Nguemo, Saivet – Gouffran, Modeste, Diabaté, Bellion. 
                                                                                                                                       O. C. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0