Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Conseil municipal de Bastia : l’union sacrée pour le SCB

Après quelques escarmouches, le Conseil municipal de Bastia a voté,  à l’unanimité, lors de sa réunion du 26 octobre, une motion de soutien au SCB, initialement proposée par le groupe Inseme per Bastia, mais revue et corrigée par la majorité municipale. Cette motion dénonce les sanctions prononcées contre le club bastiais et demande à la FLP d’annuler sur le champ sa décision de suspension.

Explications de Gilles Siméoni.  

Après le Conseil général de Haute Corse, c’est au tour du Conseil municipal de Bastia d’adopter une motion de soutien au SCB.

Regrettant la suspension du stade Armand Cesari, très pénalisante au plan sportif et financier au moment où les résultats du SCB pouvaient laisser espérer une remontée en ligue 1, la motion dénonce, à la fois, l’intention délibérée des Lensois de provoquer ces incidents et la sanction de la LFP qui « intervient avant l’instruction contradictoire du fond de l’affaire, ce qui est contraire au droit ». Elle demande à la LFP  « d’instruire le plus rapidement possible l’affaire sur le fond et dans l’attente de l’instruction de retirer purement et simplement la décision de suspension à titre conservatoire qui est une sanction ».

La motion conclut qu’une « telle mesure contribuerait à faciliter le retour à la sérénité et à l’indispensable dialogue ».

Emile Zucarelli a, de nouveau, insisté sur la nécessité d’envoyer à Paris « des signaux forts d’une même volonté de pacifier l’environnement des rencontres ». Optimiste, le maire de Bastia estime que « nous sommes sur la bonne voie ». 

Gilles Siméoni : « La LFP doit retirer purement et simplement la sanction » 

- Vous vous êtes dit soucieux de rédiger une motion consensuelle pour obtenir un vote à l’unanimité.

- Nos avons trouvé une rédaction de compromis qui permet d’avoir aujourd’hui un vote à l’unanimité. C’était l’objectif que nous recherchons à Inseme per Bastia. Il ne s’agit pas pour nous de faire de la récupération politique, de la surenchère ou de la démagogie, il est important que le Conseil municipal de Bastia porte la voix de la ville et soit unanime pour dire que, premièrement, la décision de suspension prise à titre conservatoire par la LFP est purement et simplement scandaleuse car elle a été faite en violation totale du principe contradictoire. Deuxièmement, dès lors que cette sanction pénalise très lourdement le club au moment même où celui-ci peut jouer sur le terrain la montée en ligue 1, il faut que la Ligue la retire purement et simplement. C’est une demande forte et solennelle et il était important que nous fassions cette demande ensemble. 

- Pensez-vous, avec la CAB, que l’annonce de travaux imminents de sécurisation du stade augure une sortie de crise ?

- Il est indispensable de faire les travaux de sécurisation et d’amélioration du stade et de les mener jusqu’à leur terme. Maintenant, il est utile aussi que tout ce qui compte en Corse, sur le terrain politique et sur d’autres champs, s’exprime pour dire que nous n’acceptons pas cette façon de traiter le club. En arrière plan de cette façon de procéder, nous sommes obligés de penser qu’il y a une forme de discrimination anti-corse.  

- Malgré les justifications réitérées du maire de Bastia, la polémique persiste sur le fait que Me Thiriez soit l’avocat de la CAB ?

- C’est vrai qu’il peut paraître choquant qu’il soit en même temps l’associé d’un cabinet qui défend la CAB et qu’ensuite, sous sa casquette de président de la LFP, il oublie ce qui est l’essence du métier d’avocat, c’est-à-dire le respect des principes du contradictoire. 

- Croyez-vous que cette motion que vous venez d’adopter peut avoir un impact réel sur les décisions de la LFP ?

- Je pense qu’elle peut avoir un impact. Elle montre bien l’émotion suscitée par cette décision injuste. Elle montre aussi que le Sporting a un poids économique, social, culturel et symbolique très fort et que nous n’acceptons pas cette façon de le traiter, dans le cas du match Bastia-Lens et au-delà dans beaucoup de précédents fâcheux, pas plus que la façon d’agir de la Ligue vis-à-vis des clubs corses. 

  •                                                                                                    Propos recueillis par N.M.

Écrire commentaire

Commentaires: 0