Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

"J'entreprends en Corse", un portail pour les porteurs de projet et les chefs entreprises

Jean Zuccarelli, président de l'Agence de développement économique de la Corse, Gilles Seigle, directeur du développement territorial de la Caisse des dépôts et consignations et Alain Debais, directeur général de l'agence pour la création d'entreprises, ont signé mardi matin une convention tripartite qui va permettre au portail "J'entreprends en Corse", dédié aux porteurs de projet et chefs d'entreprise, d'être porté sur les fonts baptismaux.

"Le portail internet en question s'intitulera " J'entreprends en Corse " et verra le jour prochainement" affirmait Jean Zuccarelli, à l'heure du petit-déjeuner de presse, servi dans les locaux de l'antenne bastiaise de l'Adec.
Jean Zuccarelli a rappelé à cette occasion que l'Etat qui est partenaire de la CTC dans la le cadre de la mise en œuvre de la politique d'ouverture des acteurs corses de l'innovation sur l'extérieur, a lancé en 2009 les Etats-Généraux de l'industrie qui ont abouti, courant 2010, à la rédaction de 23 mesures d'accompagnement des entreprises.

Et parmi celles-ci il y a la mesure 16 intitulée : " mise en place d'une procédure unifiée d'information et d'orientation des Pmi-Pme en région"; celle concernant  la création d'unportail unique à l'attention des porteurs de projet du territoire régional.
La Corse huitième
Jean Zuccarelli a encore précisé que l'Adec, désignée maître d'œuvre du projet, avait dans le souci d'une démarche "la plus large et la plus cohérente possible" passé convention avec l'Apec et la CDC afin de créer le portail "J'entreprends en Corse" sur le modèle d'autres régions.
La Corse est la huitième région à se doter d'un tel portail qui sera l'interlocuteur unique des créateurs et des chefs d'entreprises.
Dans une région où en 2009 l'on a créé deux fois plus d'entreprises que le reste de la France (140 contre 87 pour 10 000 habitants) il ne sera pas inutile. D'autant la Corse, ainsi que l'a souligné Alain Belais, est un partenaire efficace pour la création d'entreprises. 
Un dernier mot sur le futur portail : il engagera un financement de l'ordre de 150 à 200 000€ "ce qui se justifie eu égard aux enjeux" a souligné, in fine, Jean Zuccarelli. 

Écrire commentaire

Commentaires: 0