Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Assemblée de Corse : La CCI régionale va encore s'inviter au débat

L'assemblée de Corse se réunira en session ordinaire jeudi et vendredi à l'Hôtel de Région à Ajacccio. Au-delà des questions orales (voir plus bas) qui ouvrent traditionnellement les débats, les élus territoriaux devront plancher sur plus d'une cinquantaine de rapports avec comme toujours des points qui ne vont pas manquer de susciter le débat ou à tout le moins un vif intérêt. Mais pas seulement de la part des élus…

On suivra, entre autres, l'examen du budget supplémentaire, le calendrier prévisionnel des opérations du Schéma Directeur des routes Territoriales de Corse et les orientations stratégiques de la Collectivité Territoriale de Corse pour l’action culturelle et patrimoniale. Mais à l'heure où plusieurs microrégions de l'île sont affectées par la sécheresse on va s'intéresser de près aux problèmes de la gestion de l'eau.
Les sportifs, eux ne manqueront pas de se pencher sur répartition des crédits 2011 du Centre National pour le Développement du Sport (C.N.D.S.).
Le financement de l’enquête épidémiologique relative aux conséquences du passage du nuage radioactif de Tchernobyl en Corse décidée de longue date ne devrait être qu'une formalité quand bien même la fin des poursuites décidée par la cour d'appel de Paris ait contribué en son temps à faire monter la température de plusieurs degrés sur l'Ile.
Autre sujet sensible au sortir d'une saison qui a été morose contrairement à tous ceux qui quelques semaines avant son lancement se targuaient d'avoir vu tous les voyants au vert : l'assemblée examinera les grandes orientations du tourisme corse à l’horizon 2014.
Puis viendra l'heure des questions diverses.
C'est peut-être dans ce cadre que viendra s'insérer le débat sur le lieu l'implantation de la chambre régionale de commerce qui secoue tous les élus consulaires de Corse depuis que l'éventualité d'une telle structure a été évoquée…
Au-delà du fait que les CCI de Corse-du-Sud et de Haute-Corse sont condamnées à tomber d'accord sur ce lieu d'implantation - on y va tout droit et il serait même imminent - il y a lieu de noter que  la Commission du développement économique, de l’aménagement du territoire et de l’environnement et la Commission des compétences législatives et réglementaires se réuniront conjointement ce jeudi 6 octobre 2011 à 14 heures afin d’examiner l’avis définitif de la commission mixte sur la question du siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Corse.
Alors fumée blanche ou pas ?

Réponse dans quelques heures.

Sécheresse, Destination Corse, recherches pétrolières et fictions

Pas moins de onze questions orales sont inscrites à l'ordre du jour de la session de jeudi et vendredi.
C'est Nadine Nivagionni (Femu a Corsica) qui ouvrira les débats avec une question d'actualité : l'adaptation des mesures hexagonales sécheresse et retard de paiement de l'ICHN (Indemnité compensatoire de handicap naturel).
Annonciade Niellini (Groupe Démocrates, socialistes et radicaux) interpellera l'exécutif afin de savoir dans quel délai il pourrait présenter un plan consacré à l’amélioration de la sécurité routière sur le réseau de la Collectivité Territoriale de Corse et d’autre part, si vous étiez favorable à une initiative forte au niveau régional, comme l’organisation d’états généraux.

Marie-Antoinette Brunelli (Rassembler pour la Corse) s'inquiétera de la promotion de la destination Corse et des choix de certains sites comme la fête de l'humanité ou le salon de la chasse de Chambord au détriment d'autres comme le French travel Market "Top Resa".

Stéphanie Grimaldi (Rassembler pour la Corse) évoquera le phénomène d'érosion que affecte les plages de sable  de Balagne et surtout de Plaine Orientale et proposera la création d'un groupe de travail susceptible de trouver des solutions au problème.
Antoine Orsini s'attardera sur la taxe sur les transports ou à tout le moins sur le montant du manque à gagner - 3 à 5 millions d'euros - pour la CTC sur le montant total de la taxe.

Marie-France Bartoli (Groupe Démocrates, socialistes et radicaux) montrera du doigt le sous-équipement sanitaire en Corse et demandera à l'exécutif de faire part des dispositions qu'il entend mettre en œuvre pour sensibiliser l’Etat sur ce dossier particulièrement délicat.

Michel Stefani (Elus communistes et citoyens du Front de gauche) abordera le problème de l'installation de l'observatoire des prix et posera, dans le contexte de morosité générale, la question de savoir dans quels délais il fonctionnera et sous quelle forme.
Marc-Antoine Nicolai (Groupe Démocrates, socialistes et radicaux) demandear à l'exécutif de faire le bilan et les perspectives des extensions de réseau d'eau en Corse.

Xavier Luciani (Femu a Corsica) s'adressera, en langue corse, à l'exécutif pour lui demander : "Site pronti à dumandà à u statu, dumane matina, a creazione d’un’agregazione di Lingua è Cultura Corsa ?"
Fabienne Giovannini (Femu a Corsica) attirera l'attention sur l'exploration pétrolière en Méditerranée et notamment "tout près du Parc National de Port Cros, menaçant le Sanctuaire Pelagos mais aussi, dans le cas d’un accident de forage, et du fait des courants marins, les aires marines protégées de Corse au premier rang desquelles, la réserve naturelle de Scàndula ou le Parc Marin International de Bonifaziu."
Christine Colonna (Femu a Corsica) évoquera, enfin, toutes ces fictions, passées et à venir dont certaines ne sont pas encore terminées et qui sont écrites de "manière à les rendre anecdotiques  avec l’objectif très clair dédouaner l’Etat français de ses responsabilités".

Écrire commentaire

Commentaires: 0