Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ajaccio : Six jours de "Passion-cinéma"

L’association ciné 2000 a ouvert ses portes, lundi au public au Palais des Congres d'Ajaccio. Passion cinéma offrira jusqu'au 8 octobre six jours de projection. Au total 26 films, longs métrages, documentaires et films d’animation vont faire voyager les cinéphiles Ajacciens de tout âge. Quatre évènements clefs vont marquer cette semaine riche en émotions, en voyages et en découvertes.

Tout d'abord,  la soirée turque mardi à partir de 18h30 en présence du réalisateur Atalay Tasdiken qui présentera son film Momo , peinture réaliste d’un village turc et la pauvreté de ses habitants qui mène les parents à faire travailler les enfants. Ce film sera suivi d’un second à 21h, de la projection de Il était une fois en Anatolie » grand prix du jury du dernier festival de Cannes.
Il y aura ensuite la soirée montagne (mercredi à 18h30 au Palais de congrès) avec la projection d’un film Le méridien des écrins suivi d’un concert avec le groupe Alte Voce et d'une collation. L’invitée d’honneur sera Edurne Pasaban, première femme à avoir gravi les 14 sommets de plus de 8 000 m !
Il y aura encore cette rencontre avec le réalisateur Antoine Leonardi le samedi 8 à 17h30 suivi de son court métrage L’Altra strada 1978 et de son film Le temps d’un rêve.
Et enfin, le ciné goûter le samedi à 13h15, où les enfants pourront découvrir dès 3 ans des films d’animation, des courts métrages et des dessins animés. Une bien belle façàn de sensibiliser les plus jeunes au 7ième art. Parents et enfants pourront ensuite se réunir autour d’un goûter.
Mélancholia pour l'ouverture
Coté long métrage, c’est le film du réalisateur Lars Von Trier, prix d’interprétation féminine à Cannes, qui a été choisi pour ouvrir ces journées. S’il s’était fait remarqué et renvoyé du Festival pour ses propos sur Hitler, le film lui n’en a pas été moins salué par le public et la critique.
Une mariée hystérique, une sœur rigide, une mère frustrée, un père immature, tous séparés par leur propre vie, sur un parfum de fin du monde (la planète Mélancholia se dirigeant droit sur la terre), le tout sur un rythme lent et sur « Le prélude de Tristan et Iseut » de Wagner dont le son est poussé à son maximum. Une ode à la dépression, pas de larmes, pas de fin du monde apocalyptique, mais de l’émotion et de la symbolique.
Un film qui émeut, qui dérange et qui glace parfois mais dont on attend, dans un suspense feutré, une fin inéluctable. 
Une semaine à ne pas manquer, les films sont projetés plusieurs fois dans la semaine à des horaires différents, les billets se prennent juste avant la séance à des prix adaptés qui vont de 4 à 7 euros.
Alors il ne reste plus qu’à étudier le programme !
                                                                                                            Marilyne SANTI

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19218776&cfilm=173873.html
http://www.cine2000ajaccio.com/passion/passion.htm

Écrire commentaire

Commentaires: 0