Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

ACA- Montpellier : Naufrage en première période

Les acéistes se sont logiquement inclinés (3-1) face à des Héraultais en pleine réussite. Le plus inquiétant réside dans la première période, où les trois buts Montpelliérains ont été encaissés en 35 minutes. La seconde, plus encourageante, a vu une réaction et une volonté sans faille de revenir au score, mais les Ajacciens étaient en manque de réussite…

Encore un match à oublier, et un ACA à deux visages. Complètement dépassés à la moindre occasion adverse, les joueurs en rouge ont encaissé 3 buts sans coup férir. Rémy Cabella, en terrain connu, fut le premier à frapper, avec un but de la tête à la 3e minute. S’en suivi juste derrière le break, par Estrada, sur un corner tiré fort, et qui finira fort malencontreusement sa course dans le petit filet opposé. Le public ajaccien, venu nombreux pour un match en milieu de semaine, n’a pourtant pas abdiqué, et a continué à pousser son équipe, surtout après l’attitude abjecte et décomplexée des supporters Montpelliérains, tirant fumigènes et projectiles sur les stadiers et le public.

Mais c’est décidemment peine perdue, puisque l’estocade va être portée par John Utaka, lancé dans le dos de Carl Medjani, qui battit Ochoa du bout du pied. 3-0 à dix minutes de la pause…La défense acéiste s’est littéralement effondrée en à peine plus d’une demi-heure, ne trouvant aucun seconde souffle, et laissant Olivier Pantaloni désemparé. Impossible de comprendre d’où vient le mal, en cette soirée.
Sursaut d'orgueil
Aucun changement à la mi-temps, le coach fait confiance aux mêmes onze qui ont débuté. Et le sursaut d’orgueil va avoir lieu. C’est d’ailleurs toute la physionomie du match qui va basculer en faveur des ajacciens…ou presque. Sur leur première occasion, Mostefa décroise de la tête un coup-franc de Kinkela, et bat Jourdren. 3-1, et dix minutes plus tard, on se remet vraiment à espérer, avec l’expulsion d’El Kaoutari, pour un deuxième carton jaune, après une faute sur Delort. L’attaquant sortira même sur blessure quelques instants plus tard, histoire que le sort s’acharne un peu plus. La rentrée de Socrier va tout de même donner de l’halant à l’attaque, et c’est à une pluie d’occasions que les joueurs de René Girard vont avoir à faire, tous regroupés en défense. A près la première tentative de Delort à la reprise du match, c’est Sammaritano, bien moins en vue qu’à l’accoutumée, qui va mettre Jourdren à contribution. Coup-franc aux 25m, le petit ailier enroule parfaitement, mais c’est détourné par le gardien adverse, encore une fois sur le coup. Les ajacciens ne mollissent pas, et Kinkela de trouver le haut du montant, sur un boulet de canon à l’entrée de la surface (82a). La dernière tentative de Socrier n’y changera rien, l’ACA s’incline pour la seconde fois consécutive, encaissant encore trois buts.

Il faudra ramener minimum deux points des déplacements Brestois et Dijonnais afin de garder la confiance dont le groupe a besoin pour rester lucide et ne pas sombrer dans le doute.

                                                                                                                             O. C.

Écrire commentaire

Commentaires: 0