Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Pierre-Marie Geronimi (SC Bastia) : "Ça suffit"

Pierre-Marie Géronimi, le président du SCB, et son équipe dirigeante sont montés au créneau lundi matin pour, après le dernier Sporting-Monaco, dénoncer le sort fait au Sporting depuis plusieurs semaines par la Ligue nationale de Football. Le "Ça suffit" qu'il a lancé en direction des instances nationales du football est tout contenu dans notre video.

Au-delà de ce coup de "gueule", les dirigeants du Sporting ont évoqué devant la presse les récentes péripéties vécues par le club au cours des dernières semaines. Avec un large retour sur les comportements "douteux" des délégués et arbitres lors de la rencontre de vendredi dernier face à Monaco...
En premier lieu, le président du Sporting annonçait que le club allait faire appel de la sanction de la commission de discipline qui avait sanctionné le club de 20 000 euros d'amende (dont 10 000 avec sursis). Par ailleurs, les dirigeants seront de nouveau auditionnés ce jeudi mais cette fois-ci suite aux "incidents" face au Mans.
Concernant le match face à Monaco de vendredi dernier, les dirigeants ont souligné le comportement "indigne" et "intolérable" des délégués de la rencontre qui à leur arrivée n'ont même pas pris le soin de saluer le club qui les accueille (en l'occurrence le Sporting)... Ces derniers ont également demandé à la fin de la rencontre, une cassette vidéo de la rencontre afin de la transmettre éventuellement à la commission de discipline. Demande rejetée à juste titre par les dirigeants du Sporting. "Cela n'est pas le règlement et un délégué n'a pas à demander ce genre de pièce" poursuit Pierre-Marie Geromini. Autre fait "scandaleux", le rapport de ce même délégué accablant Maoulida et l'accusant d'avoir porté des coups sur un joueur de Monaco dans le tunnel lors de la fin de la rencontre. "Sur ce sujet, je vais être clair, nous avons été obligé de demander à nos stadiers de protéger notre joueur afin de le raccompagner dans nos vestiaires, de peur qu'il soit pris à partie par plusieurs joueurs adverses" précise le président Bastiais.
Les dirigeants ont ensuite évoqué le comportement de la commission d'audit qui était chargé d'encadrer la sécurité et superviser... Ces derniers ont outrepassé, encore une fois, leurs fonctions en allant au-dessus du premier représentant de l'Etat dans le Département (en l'occurrence le préfet) afin d'exiger la fermeture des accès Nord-Ouest et Nord-Est qui permettent habituellement aux supporters de passer par là pour rejoindre la tribune Nord (dont les travaux empêchent une autre issue...).
Enfin, il est judicieux également de souligner le comportement plus que douteux du corps arbitral. Sans revenir sur les décisions incompréhensibles de M. Piccirillo, "il est intolérable qu'un arbitre (le quatrième présent le long des bancs de touches) cherche à faire disjoncter les supporters des tribunes Nord et Est en faisant des gestes provocateurs" a souligné, remonté, Pierre-Marie Geromini.
                                                                                                               André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    jackou (lundi, 19 septembre 2011 17:19)

    la fédé fse de f..... et certains club de f..... ont passé un accord pour emmerder les clubs corses,celà parait évident le comportement d'un arbitre qui dans le "civil" est officier de l'armée de l'air est indigne.

  • #2

    jackou (lundi, 19 septembre 2011 17:31)

    d'autre part quand les représentants de cette fédération vont sur un stade que ce soit à Bastia ou ailleurs ils sont invités mais ils ne sont pas chez eux s'ils ne disent pas bonjour il faut les traiter comme des gosses et les faire ressortir pour frapper à la porte et saluer ceux qui les reçoivent ils ne sont pas en pays conquis