Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le SCB et Monaco dos à dos (1-1)

A Furiani, SCB :1  Monaco : 1 (1-0)
Buts pour le SCB : Maoulida (40e)
Pour Monaco : Eysseric
Arbitre : M. Piccirilio
Avertisssements :
SCB : Maoulida (58e)
Monaco : Eysseric (20e), Muratori (49e), Carrasso (86e)
Expulsions : Maoulida (90) et Adriano (90e)

SCB :
Novaes, Mary, Harek, Choplin, Cioni, Khazri, Cahuzac, Rothen, Diallo, Maoulida, Moizini (Agostini, Angoula, Periatambée, Robail, Suarez)
AS Monaco :
Carrasso, Muratori, Adriano, Hansson, Mendy, Marester, Coulibaly, Eysseric, Vahirua, Helstad, Salli (Sourzac, Appiah, Dumont, Makengo, Germain)

 

Il flottait un air de Ligue 1 vendredi soir au stade Armand-Cesari avec à l'affiche de la soirée un SC Bastia-AS Monaco qui fleurait bon les grands derbies de division nationale d'hier.
Un public toujours aussi nombreux, deux belles équipes et du beau spectacle : l'affiche a tenu toutes ses promesses et le Sporting et Monaco se sont livrés une belle bataille au cours de laquelle le SCB a vite pris le dessus de son adversaire.
Mais quand bien même l'équipe bastiaise aurait-elle dominé son sujet et parfaitement maîtrisé sa première période elle n'a pas réussi à retrouver le chemin de la victoire.
C'est bien dommage parce que même si le Sporting a considérablement fléchi en seconde période, il méritait mieux que ce partage des points qui le maintient à la quatrième place au classement.
Pourtant quand un peu avant la pause Toifilou Maoulida concrétisa cet allant corse, personne ne doutait plus à Furiani du succès local.
Hélas, le Sporting même dominateur, même s'il devait bénéficier d'un pénalty sur cette faute incontestable sur Maoulida, même si Khazri "toucha" du bois etc, etc et même si en fin de partie cela "chauffa" drôlement dans le camp monégasque, il n 'a pas réussi dans son entreprise.
La faute à cette baisse incontestable de régime au beau milieu de la seconde période. Le SCB se coupa alors en deux et la défense du Sporting se trouva bien des fois livrée à elle-même.
Après un double sauvetage sur des frappes de Germain et Muratori, le gardien bastiais Novaes devait s'avouer vaincu sur une superbe frappe de 25 mètres de Eysseric qui remettait les deux équipes à égalité.
La fin de match?

Elle fut crispante pour tout le monde mais c'est l'arbitre M. Piccirillo qui se mit en évidence en renvoyant aux vestiaires Maoulida, agressé par Adriano, et … Adriano.

Prochaine sortie du Sporting?

Mardi à Reims.
Encore un sacré match !

Écrire commentaire

Commentaires: 0