Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Formation mutualisée pour 24 000 agents de la Fonction publique de Corse

(Photos MS)
(Photos MS)

La préfecture de Corse et l’IRA de Bastia (pour les agents de la fonction public d’état), le CNFPT (pour les agents de la fonction publique territoriale et l’ANFH (pour les agents de la fonction publique hospitalière) sont les signataires de cette convention qui a pour mission de faciliter la formation en Corse des 24 000 agents publics de l’île en mutualisant les moyens (locaux, formateur, offre de formation, formateurs locaux…)

Les modalités de cette collaboration qui reposent sur trois points consistant à proposer , organiser et mutualiser l’offre de formation sur des thèmes communs aux trois fonctions (sauf préparation aux concours) ont été rappellées vendredi matin à la préfecture de Corse.
Il s'agit organiser des formations de haut niveau avec des moyens logistiques respectifs (salles, matériels spécialisés de type visioconférence ou informatique), de recruter les meilleurs formateurs locaux ( 80 agents des trois fonctions publiques déjà en poste) et permettre la rencontre des fonctionnaires corses des trois fonctions publiques et, enfin, de créer dans le respect des métiers et des obligations de chacun de vrais réseaux de compétences locales.
Dans cet esprit de collaboration, un colloque est d’ailleurs déjà prévu le 28 novembre 2011 à Corte ayant pour thème « comment gérer une situation d’urgence pour éviter la crise ».
Signée le 17 décembre 2010, cette convention a été mise en pratique dès septembre 2011.
Quels bénéfices pour les agents concernés ?
En tout premier lieu, il s'agit de les rendre acteurs de leur carrière professionnelle par la formation continue et pouvoir ainsi actualiser leurs connaissances, leurs pratiques et leurs compétences et même de changer d’axe professionnel.
Envisager une possibilité de mobilité interne ou externe comme les changements de poste, de service, de direction, les vacances de poste, la réorganisation d’un service ou la création d’une nouvelle mission, changement d’emploi, d’employeur, de région ou nouvelle nomination suite à la réussite à un examen.
Pour faciliter cette démarche, des offres de proximité seront proposées (Ajaccio, Bastia, micro région), accessibles tout au long de l’année, plus diversifiées et spécialisées avec une plus grande facilité d’inscription.
Ce partenariat permettra aussi la réduction des inégalités d’accès à la formation comme par exemple  le souligne Pierre-Paul Rossini  pour les petits hôpitaux (Sartène), dont le budget formation est assez restreint.
Une vidéo de présentation reprenant les nombreux avantages de cette offre de formation pour les fonctionnaires insulaires a été présentée à la presse et est consultable sur les sites :
www.anfh.fr
www.difnatonal.fr
www.corse.cnfpt.fr
www.ira-bastia.fr
L'objectif des travaux
Les travaux ont consisté à établir le référencement des métiers de ces trois fonctions publiques et leurs correspondances. Actuellement sont répertories 261 emplois référencés par l’état, 200 métiers pour la fonction hospitalière et 231 métiers pour la fonction publique territoriale.
Les travaux ont, encore, consisté à actualiser le répertoire des métiers territoriaux en indiquant les passerelles possibles avec les métiers des autres répertoires et dans le cadre de parcours professionnels. Ils ont permis aussi de facilité l’accès aux formations aux agents, par une clarté des propositions et des inscriptions et d’enrichir l’approche croisée de référentiels de compétences.
On peut penser qu’au-delà de la formation, une meilleure communication s’instaurera entre les différents fonctionnaires de l’Etat et que les agents concernés, dans notre île, seront correctement informés et sensibilisés à cette nouvelle action pour qu’il puissent y participer en nombre et parfois relancer une carrière qui s’essouffle.
                                                                                                                            M. S
Les Intervenants :
Patrick STRZODA, préfet de Corse
Nicolas de SAUSSURE, adjoint au sous-directeur des politiques interministérielles
Yvon ALAIN, directeur de l’IRA de Bastia
Simon RENUCCI, député maire d’Ajaccio, délégué régional CNFPT
Norbert PANCRAZI, directeur régional CNFPT
Catherine DUPIRE, directrice adjointe de l’ANFH
Pierre-Paul ROSSINI, Directeur du CHS de Castelluccio et président régional de l’ANFH
Françoise FORCIOLI, délégué régionale de l’ANFH

Écrire commentaire

Commentaires: 0