Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Rentrée scolaire à Bastia : Un bilan mitigé

Il aura suffi de 40 minutes, ce jeudi matin, pour que les parents d’élèves de deux écoles bastiaises, Campanari et Calloni, obtiennent gain de cause. Mobilisés depuis la rentrée, ils étaient déterminés à forcer Michel Rouquette, l’inspecteur académique, à tenir sa promesse faite en juin dernier d’affecter un poste d’enseignant supplémentaire dans chacune des deux écoles si les effectifs étaient suffisants. L’inspecteur a finalement cédé dans un souci d’apaisement. « Les effectifs sont au rendez-vous, et il en va de l’avenir des enfants » a-t-il déclaré.

Au même moment, à la mairie, Toussainte Devoti, adjointe aux affaires scolaires, dressait un bilan controversé de cette rentrée. Dénonçant la dégradation de la formation et de l’accès au savoir, suite à la suppression de 50 000 postes en quatre ans et de 50 000 autres postes d’ici à 2013, elle rappelait que trois classes, au final, ont été supprimées, une à l’école maternelle de Toga et deux dans les écoles élémentaires de Reynoard et Defendini.

« Comment peut-on parler d’égalité des chances et de lutte contre l’échec scolaire avec la suppression de postes dans les écoles sensibles ? Le phénomène des primo-arrivants ayant des difficultés au niveau du langage et touchant toutes les classes du CP au CM1 alourdit le travail des enseignants. Le 27 septembre, nous serons nombreux dans la rue » s’est-elle insurgée. Le Programme de réussite éducative a déjà accompagné individuellement 115 élèves de ZEP-REP ou ZUS depuis sa création en novembre 2009.
Si le nombre d’enfants scolarisés est stable d’une année sur l’autre autour de 2 721, celui des élèves déjeunant à la cantine scolaire est en augmentation et atteint 1 293. La ville a adhéré au Plan national Nutrition Santé et s’efforce de développer les produits Bio et locaux, comme les fruits ou le veau corse. Enfin, Toussainte Devoti annonce que 320 000 € ont été consacrés, cette année, aux travaux dans les écoles avec notamment la création d’une cantine à l’école Subissi.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    VITTE Valérie (vendredi, 16 septembre 2011 11:59)

    A DEFENDINI IL Y A EU PIRE EN DECEMBRE 2010 PUISQUE L ON M A EVINCEE CAR J AI OSE DENONCER A L INSPECTEUR CHELELEKIAN DES MALTRAITANCES A ENFANTS DE MATERNELLE (ET LES INSTITS DE L ELEMENTAIRES ETAIENT TOUS AU COURANT ET PERSONNE N A BOUGE)EN ME DISANT QUE JE FAISAIS "UNE GRAVE ERREUR PROFESSIONNELLE" EN LUI RAPPORTANT LES FAITS, ON A FAIT CROIRE AUX PARENTS QUE C ETAIT MOI QUI ETAIS DANGEREUSE CAR RECONNUE BI POLAIRE, AINSI LES 3 ENSEIGNANTS DENONCES ET LA DIRECTRICE ONT PU CONTINUER A EXERCER TRANQUILLEMENT PENDANT ENCORE 7 MOIS SANS QUE RIEN N AI ETE FAIT ! M. LE MAIRE N A STRICTEMENT RIEN FAIT ET ME DIT AUJOURD HUI A MON AVOCAT QUE JE LUI FAIS DE L INTIMIDATION ET DU HARCELEMENT LORSQUE JE LE RAPPELLE A SES DEVOIRS QUAND NOUS NOUS CROISONS DANS LA RUE !UNE HISTOIRE BANALE APPAREMMENT PUISQU AUCUN PARENT NE SE BOUGE ! VIVE L EDUCATION NATIONALE, VIVE LA POLITIQUE, VIVE LES PARENTS NAIFS ET PEUREUX !

  • #2

    Dia Mohn (dimanche, 22 janvier 2017 04:56)


    Wonderful blog! Do you have any helpful hints for aspiring writers? I'm hoping to start my own blog soon but I'm a little lost on everything. Would you suggest starting with a free platform like Wordpress or go for a paid option? There are so many choices out there that I'm totally confused .. Any ideas? Kudos!

  • #3

    Ulysses Calder (dimanche, 22 janvier 2017 05:24)


    Piece of writing writing is also a fun, if you be acquainted with then you can write otherwise it is complex to write.