Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le SCB rate sa sortie en Champagne

A Troyes, Troyes : 1  SCB : 0 (Mi-temps : 1-0)

But pour Troyes : Caceres (7e)

Arbitre : M. Duhamel
Avertissement : Psaume (86e)
Troyes :
Blondel, Saunier, Rincon, Nsakala, Petshi, Obbadi, Faussurier, Dos Santos, Caceres, Psaume, Bettiol (Thuram, Farjat, Outrebon, Barreto, Camara)

SCB :
Novaes, Marque, Sans, Harek, Cioni, Khazri, Robail, Cahuzac, Rothen, Maoulida, Suarez (Baccarelli, Choplin, Periatambée, Dialllo, El Azzousi)

Le Sporting a très mal débuté son match face à Troyes, vendredi au stade de l'Aube. Sept minutes après le coup d'envoi et, déjà, une double occasion de but qui aurait pu faire mouche sans le brio de Novaes et la maladresse de Psaume, le SCB avait le nez dans le gazon.
Il est vrai que les bleus, qui pour la circonstance jouaient tout en noir, n'étaient pas entrés dans le match comme il fallait. Un peu comme s'ils étaient tous un peu aux abonnés absents. Une défense qui se faisait régulièrement surprendre par des longs ballons placés dans son dos, des mauvais placements, des maladresses inhabituelles au milieu du terrain, des lignes distendues : il n'en fallait pas davantage à Troyes pour aller faire trembler les filets de Novaes par l'intermédiaire de Caceres qui sur le coup assura son affaire.
1 à 0 après sept minutes : on pouvait craindre le pire pour le SCB d'autant que dans le prolongement de la domination troyenne M. Duhamel fermait les yeux sur un tacle par derrière, on dira appuyé, de Cioni sur Caceres!
Le Sporting, nul ne le constestera, avait complètement raté sa première période au cours de laquelle il n'eut qu'une seule fois l'occasion d'inquiéter Blondel.

On ne pouvait pas en rester là.
L'entrée en jeu de Sadio Diallo au début de la seconde période changea quelque peu la face des choses. On retrouva alors le SCB que l'on aime, celui qui est à ailme de faire douter n'importe quel adversaire sur des tentatives de Khazri et de Suarez notamment.
Mais les joueurs de Frédéric Hantz ne surent pas tirer profit de cette bonne période au cours de laquelle ils firent la preuve qu'ils avaient les moyens de faire plier la formation champenoise.
Troyes, qui avait fait le dos rond durant tout ce temps, retrouva alors de ses couleurs sans pour autant vraiment inquiéter le SCB si ce n'est sur cette mésentente entre Novaes et Harek.
La suite de la partie?
Le Sporting tenta d'aller décrocher le point qu'il aurait pu obtenir s'il avait vraiment joué sur sa valeur. Quant à l'Estac, qui se créa encore quelques bonnes opportunités comme sur cette belle frappe de Dos Santos sur le poteau de Novaes, elle se contenta de ne pas perdre l'avantage qu'elle avait eu le bonheur de prendre d'entrée de jeu.
Et elle a réussi dans son entreprise !
Au plan comptable, le SCB est quatrième à égalité de points avec Clermont, qui joue lundi face à Châteauroux, mais avec une meute d'équipes à ses trousses.
Désormais, après le demi-échec face à Clermont et cette défaite face à Troyes il importe de réagir rapidement à l'occasion de le venue de Monaco, vendredi, à Furiani.


Écrire commentaire

Commentaires: 0