Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Algajola : Un couple de l'Isère et leurs deux enfants retrouvés morts dans une résidence d'été

(Photos Jean-Paul Lottier)
(Photos Jean-Paul Lottier)

Macabre découverte lundi dans la petite station balnéaire d'Algajola en Haute-Corse. Un couple originaire de l'Isère et leurs deux enfants ont été retrouvés morts, dans un appartement en rez-de-chaussée de la résidence Capo Rosso, à deux pas de la gare d'Algajola. C'est une lettre adressée au sous-préfet de Calvi qui aurait déclenché l'alerte. Selon les premières informations, dans ce courrier posté le vendredi 26 août d'Algajola, l'auteur de la lettre, un homme originaire de la région de Grenoble, dans l'Isère, faisait part de son intention de mettre fin à sa vie, avec son épouse, Corinne, et ses deux enfants, un garçon et une fille de 12 et 10 ans.

Aussitôt, la gendarmerie était alertée.
Sur place, les gendarmes découvraient l'atroce réalité. La famille au complet gisait sans vie dans l'appartement. Rapidement, tout le périmètre de la résidence était bouclé par les forces de l'ordre.
Les spécialistes de l'identité judiciaire de Bastia, les gendarmes de la brigade de recherche et leurs collègues des BT de Calvi et de L'Ile-Rousse étaient mobilisés pour repousser la foule des cuirtieux et tenter d'obtenir sur place des renseignements.
Le maire d'Algajola, M. Maurice Pariggi arrivait sur les lieux avec des bâches qui devaient servir à isoler les lieux des regards de curieux.
Le procureur de la République de Bastia, Dominique Alzeari, était attendu sur place.
Les enquêteurs, passaient ensuite au crible le véhicule des victime, une C3 Citroen stationnée sur le parking, à quelques mètres seulement de l'appartement, sans doute loué pour la période des vacances.
L'émotion gagnait rapidement le village d'Algajola très fréquenté en cette période de l'année.
Sur place, les enquêteurs, rejoints par J-F. Lelièvre, coordinateur des services de sécurité de Corse se refusaient à divulguer le moindre renseignement sur l'identité et l'âge des victimes.
Pas le moindre commentaire non plus sur les circonstances du drame.
S'agit-il t-il d'un suicide collectif?
Ou, comme il se murmurait sur place, l'homme a- t-il tué son épouse et ses deux enfants, avant de se donner la mort?
Une arme a t-elle été utilisée?
Impossible en l'état de répondre à ces questions. Pourtant, il semblerait que ce soit la piste du père de famille qui aurait tué toute sa famille avant de retourner l'arme sur lui qui soit privilégiée.
En soirée, on apprenait que le père de famille serait M. Stéphane Saada, 36 ans, domicilié à Grenoble. Il était à la tête d'une petite entreprise de peinture-vitrerie. Premier signe de la spirale infernale qui s'est achevée à Algajola :  sa ligne téléphonique a été volontairement, interrompue avant son départ en vacances…

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    suzzoni jb (lundi, 29 août 2011)

    bravo à jean paul Lottier pour sa reactivité Comment fait il pour avoir des info aussi precises ? mieux que l'AFP et mieux que Corse matin Il merite amplement son salaire

  • #2

    corsenetinfos (mercredi, 31 août 2011 11:05)

    Il mérite bien plus que cela puisque celle-ci se limite, pour le moment, à la… reconnaissance de son éditeur!
    La même reconnaissance vaut pour l'ensemble des collaborateurs de Corse Net infos et vaudra pour ceux qui voudraient nous rejoindre. Si vous voulez en être c'est bien volontiers que nous vous ouvrirons nos… colonnes !