Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Services à la personne : Un secteur porteur en Corse

En Corse, 8 100 salariés travaillaient dans les services à la personne en 2008. Ces effectifs sont en forte hausse depuis 2006. L'emploi du secteur se caractérise par une féminisation massive, des salariés âgés mais surtout par un temps de travail réduit et un salaire horaire faible. Dans les années à venir, le seul effet des évolutions démographiques pourrait accroître le nombre de ménages utilisateurs, ce qui augmenterait le volume global du travail.

En 2008, dans la région, 64 % des salariés du secteur sont employés directement par des particuliers, les autres le sont par des organismes agréés prestataires. Ces organismes sont en plein essor. Leur personnel bénéficie en outre de conditions d'emploi plus favorables.

Forte croissance des effectifs salariés
Le domaine des services à la personne se développe rapidement. Le plan de soutien au secteur, initié par Jean-Louis Borloo en 2005, incite les ménages à recourir davantage à ces services.
L'essor de ce secteur doit permettre la création d'emplois et constitue un axe important pour les politiques publiques en matière d'emploi. 

En 2008, soit plus de trois ans après l'adoption « du plan Borloo », 8 100 salariés exercent une activité dans le secteur des services à la personne en Corse (hors assistants maternels). Ces intervenants au domicile d'un particulier représentent 8,3 % de l'emploi salarié de l'île. Ce secteur s'étoffe c onsidérablement puisque ses effectifs se sont accrus de 17 % depuis 2006


Des emplois féminins caractérisés

par un faible nombre d'heures travaillées

L'emploi dans les services à la personne est quasi exclusivement féminin. Neuf intervenants sur dix sont des femmes alors qu'elles représentent 54 % des salariés du secteur des services. 
Dans la plupart des cas, les emplois des services à la personne ne constituent pas des emplois à temps plein. Rapporté sur l'année, un salarié effectue en moyenne 510 heures, soit 11 heures par semaine. Ce temps de travail se situe bien en deçà de celui effectué dans le secteur des services (20 heures par semaine). 
En raison de la faiblesse des volumes d'heures travaillées, le nombre d'équivalents temps plein (ETP) est largement réduit par rapport aux effectifs salariés.
Dans la région, la totalité des 8 100 emplois des services à la personne équivaut à 2 580 ETP. 
Toutefois, travailler à temps complet paraît difficile dans un secteur où l'emploi ne peut être que segmenté : la ruralité induit des problèmes d'organisation, les temps de trajets sont longs et la demande sur certains créneaux horaires spécifiques est forte. 

De manière globale, le nombre d'heures par salarié du secteur en Corse a augmenté de 3 % depuis 2006. Cette hausse du temps de travail contribue à fidéliser et conforter l'implication des salariés, et par là leur professionnalisme, et donc à valoriser les métiers.
La professionnalisation de ces activités est un objectif des pouvoirs publics. Elle pourrait permettre de dynamiser à long terme un secteur qui n'attire pas les jeunes.
(Sources Insee)

Écrire commentaire

Commentaires: 0