Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Deux jours de foire pour i purcaghji à Santa Marie Siche

La cinquième édition de A Fiera di i purcaghji qui se déroule les 15 et 16 Août à Santa Maria Siche, est pensée pour être un moment festif et convivial en même temps qu’une vitrine des savoir-faire liés à la tradition de l’élevage porcin et aux spécificités de l’artisanat et de l’agriculture corse. Mais a fiera di i purcaghji sera aussi l'occasion de mettre, une fois encore, à plat tous les problèmes rencontrées par la corporation et pris à bras le corps depuis quelques mois par lassociation régionale des éleveurs de porcs, U Mannarinu.

On pourra flâner entre les stands ( artisanat, produits de saison, démonstrations…), se désaltérer au bar, déguster fromages et vins grâce à la Chambre Régionale d’Agriculture , découvrir les savoir-faire insulaires, voir l’exposition sur les villages du Taravu réalisée par le Parc Naturel Régional de Corse Parcu di Corsica, acheter charcuterie et viande porcine de boucherie, produits authentiques, déguster les spécialités grillées à base de porc, et de veau manzu avec Corsica vaccaghja, participer au concours stimadori (estimer le poids d’un porc en exposition et repartir avec la moitié de la mise !), assister aux présentations d’animaux dont les spécimen sauvegardés de porcs i pindinati... Car A Fiera di i purcaghji ne serait pas une foire véritable si elle ne présentait pas porcs, porcelets et autres truies…
Mais a fiera di i purcaghji sera aussi l'occasion de mettre à plat tous les problèmes rencontrées par la corporation et pris à bras le corps depuis quelques mois par lassociation régionale des éleveurs de porcs, U Mannarinu.

Pour un Label Rouge
Ainsi l'Arep a-telle déposé auprès de l’Inao (institut national de l’origine et de la qualité), fin juillet un dossier afin d’obtenir un Label Rouge pour les porcs nés et élevés en Corse.
Le Label Rouge, créé en 1960, se veut une garantie de qualité supérieure. Il passe par l’élaboration d’un cahier des charges rédigé par une structure fédérative (en l’occurrence, l’association régionale des éleveurs de porcs) qui est validé par l’Inao.
Il porte sur les conditions de production ou de fabrication des produits. Sur son site, l’Arep explique sa volonté de travailler sur la traçabilité des porcs, dès leur naissance, sur l’alimentation, l’abattage et la transformation. Côté consommateurs, l’objectif serait le suivant: « Donner au consommateur la possibilité de choisir un produit dans une palette de produits identifiables de qualité et de prix différents: produits AOC, produits Label Rouge et produits d’entrée de gamme, » comme c’est expliqué sur le site de l’association.
Autre objectif poursuivi : l'obtention dune AOC (Appellation d’origine contrôlée) pour la charcuterie corse.
La démarche est en cours.
A l'Arep on hâte de la voir franchir la ligne d'arrivée…

Écrire commentaire

Commentaires: 0