Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L'AC Ajaccio à Lyon : A huit minutes près…

Lyon 1-1 ACA  ( 0-0) Scopi : Sammaritano 58a, Lisandro 83a
Sabatu, u 13 d’Agostu 2011
Stadiu di Gerland, 35 000 spettatori
Arbitru : Mr Piccirillo
Lyon : Lloris, Réveillère, B.Koné, Lovren, Cissokho, Briand, Gonalons, Kallström, Bastos, Lisandro, Gomis.
Aiacciu : Ochoa, Lippini, N’Diaye, Poulard, Begeorgi, Pierazzi, Lasne, Kinkela, Cavalli, Sammaritano, Ilan

Pour leur première sortie à  l’extérieur, les acéistes ont fait sensation en ramenant un point de Gerland. Une défense de fer et un Ochoa héroïque ont permis de réaliser un petit exploit, qui aurait pu s’avérer grand si Lisandro n’avait pas concrétisé sa énième occasion à dix minutes du terme.  C’est avec un onze de départ remanié qu’Olivier Pantaloni et ses hommes abordaient la rencontre, avec pas moins de quatre changements par rapport au match précédent. Ainsi, on découvrait Ilan en pointe, Lasne aux cotés de Pierazzi en récupération et Lippini aligné de même que Leti N’Diaye en défense.
On savait que la tâche allait être dure, et cela va se vérifier. Les lyonnais vont littéralement étouffer l’ACA pendant les quinze premières minutes, se procurant des corners à répétition et surtout des occasions énormes, grâce à  Lisandro, qui verra par deux fois le montant gauche d’Ochoa repousser ses tentatives. Pas seulement chanceux, mais aussi très performant, le gardien Mexicain réalisera même une parade à bout portant face à l’attaquant Argentin. De quoi dégoûter plus d’un joueur, mais pas Lisandro, qui ne s’avouera pas vaincu jusqu’au coup de sifflet final.

L’orage passé, les ajacciens vont tenter de se montrer devant Lloris, mais pêchent dans la relance et les Lyonnais continuent de prendre d’assaut les couloirs.

A la pause, la parité est chèrement gagnée par des ajacciens très bien en place défensivement et faisant front face aux coups de boutoir Rhodaniens, en exerçant un pressing qui s’avèrera payant.
De retour des vestiaires, l’ACA reprend son pressing, et Lyon ses corners, toujours aussi infructueux. Et sur leur première vraie occasion, les Oursons vont faire trembler les filets d’un Lloris bien tranquille jusque là !

Kinkela efface Lovren comme à la parade, centre à mi-hauteur devant les buts et trouve le pied droit de Sammaritano qui fusille le portier Lyonnais ! 0-1, c’est un super coup de réussi l’ACA pour le moment !

Mais les ajacciens s’attendent alors, et à juste titre, à souffrir. L’entrée en jeu de Pjanic va dynamiser l’entrejeu de l’équipe de Rémi Garde, et les Gônes vont se montrer plus incisifs, mais pas plus réalistes. La faute à un Memo Ochoa des grands soirs, vif, attirant tous les ballons sur lui et claquant même un tir des vingt mètres sur sa transversale.

Malheureusement, la détermination de Lisandro aura raison de la rigueur défensive des ajacciens, Pjanic rendant la politesse à l’argentin qui conclut de la tête et bat Ochoa, 1-1, c’est mérité pour les Lyonnais.
On en restera là pour ce super match des ajacciens, à qui on ne souhaite que la victoire contre Evian Samedi prochain à Timizzolu ! La solidité défensive a fait foi la saison passée en L2, il semble qu’elle sera de mise pour cette saison également, si l’ACA veut se maintenir. En tout cas, pas sûr que beaucoup d’équipes grappilleront des points sur la pelouse de Gerland cette saison…
                                                                                                                               O.C.

Écrire commentaire

Commentaires: 0