Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

AC Ajaccio : Rien d’alarmant… et même du positif

Deux jours après le lever de rideau contre le TéFéCé, l’ACA a repris l’entrainement, sans Memo Ocha, appelé en sélectionmais qui sera de retour Vendredi. Il s’agira cette semaine de préparer la rencontre de ce Samedi contre Lyon, un premier gros poisson pour l’ACA. Après la défaite contre les Toulousains, on pourrait être craintifs, mais tout n’était pas à jeter au terme de ce premier match…Loin de là !

Bien sûr, il y a cette première défaite de la saison, devant son public et dans un stade à guichets fermés. Beaucoup d’espoirs fondés par le coach Olivier Pantaloni et par l’ensemble de la communauté acéiste se sont envolés, mais si l’on s’intéresse plus au terrain qu’au tableau d’affichage, on voit que les « rouges » n’ont pas à rougir de leur prestation. Dominateurs toute la première mi-temps, et notamment sur les coups de pieds arrêtés, où les opportunités furent légion, les bianch’è rossi ont plus que bousculé une équipe bien en place, avantagée par un nombre de match amicaux plus importants et surtout par leur expérience de la Ligue 1, que beaucoup de joueurs sur le terrain n’avaient pas (André, Pierazzi et Cavalli, pour ne citer que ceux-là).
Les oursons se sont montrés agressifs d’entrée, récupérant pas mal de ballons, et se montrant présents sur l’homme et généreux devant les buts. Seule la précision manquait, et aussi un brin de réussite. Sans les arrêts d’un Amhada décisif, il est certain que Timizzolu aurait explosé dès le premier quart-d’heure.
Autre aspect du match à retenir, le jeu sur les cotés. Kinkela et Sammaritano ont été des poisons pour l’arrière-garde violette,  l’ancien auxerrois manquant même le cadre de peu à deux reprises en seconde période. Les ouvertures se faisaient plutôt facilement, avec toutefois un manque de percussion latent, notamment avec Socrier, trop esseulé en pointe, et Cavalli qui peinait à développer son jeu incisif habituel. La rentrée d’Ilan à l’heure de jeu (juste avant le bijou de Machado) a permis de constater qu’avec un meilleur point d’appui, le jeu offensif des ajacciens pouvait se montrer problématique pour la défense adverse. De même que son partenaire arrivé du Brésil, Andy Delort aura certainement bientôt l’occasion de prouver son utilité dans ce système de jeu, qui pourrait évoluer au fil des matchs, en ce début de saison. Enfin, on attend aussi de revoir à l’œuvre Paul Lasne, si précieux l’an dernier dans l’entrejeu acéiste.
Il faudra cependant à l'ACA élever encore son niveau de jeu à Gerland, devant des Lyonnais confiants après leur premier succès acquis sur la pelouse de Nice (1-3) et désireux de prouver à leur public que l’époque de Claude Puel est désormais révolue. Olivier Pantaloni, qui sera encore suspendu de banc, aura fort à faire cette semaine afin de trouver une solution aux problèmes nommés Lisandro, Gomis et Briand, qui forment tout trois un trio redoutable lorsqu’ils sont dans un bon jour…
                                                                                                                         O.C.

Écrire commentaire

Commentaires: 0