Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Xavier Bertrand prend la tension à l'hôpital de Bastia

Le ministre de la Santé a terminé sa visite en Corse par l'hôpital de Falconaja. Accueilli par une importante délégation , le ministre a entamé sa tournée de l'hôpital par les locaux de l'antenne du Samu2B où Eliane Lenziani lui a fait découvrir le fonctionnement du SAMU.

Au moment de la discussion sur le maillage du terrain Xavier Bertrand à annoncé qu'il serait nécessaire d'installer en plaine orientale " un pôle de santé pluridisciplinaires auquel les professionnels de la santé sont prêts à adhérer  etqui permettrait aux urgentistes de travailler plus sereinement sur leur secteur".
Il a poursuivi en marquant un arrêt au service des urgences où il a pu mesurer les progrès qui y ont été réalisés depuis son dernier passage à Bastia en 2006.

" Un brancard coûte 2 000 euros. Nous en avons 20 alorsqu'il nous en faudrait 30. Nous sommes obligés d'en emprunter parfois au bloc opératoire" lui a t-on rappelé à cet endroit. Le ministre a promis de se pencher sur cette question.
Mais c'est du service d'imagerie médicale et du bloc opératoire que Xavier Bertrand a voulu connaitre exactement les besoins.

 

"Cela va changer"

" Il faut un nouveau bloc opératoire tout comme une nouvelle salle d'analyses coronariennes. Les personnels doivent travailler dans de bonnes conditions. Et les patient sont droit à avoir une médecine de qualité. Actuellement ce n'est pas suffisant et croyez moi cela va changer."
Xavier Bertrand s'est montré cependant plus sceptique sur le nécessité d'équiper d'une seconde IRM (Imagerie par résonnance magnétique) à Falconaja.

" On m'avait annoncé que les délais étaient très longs.Il m'a été confirmé qu'il n'y avait que 20 jours d'attente. Ce qui n'est pas en soi une honte. C'est pour cette raison que j'ai tenu à venir sur place pour constater par moi-même ce qui va ou ne va pas. J'aime les gens qui parlent vrai et les corses sont réputés pour cela."
Le ministre de la Santé a encore découvert avant le déjeuner, le plan 2011-2015 de 55 millions d'euros imaginé par les services de Jean-Michel Hue directeur du centre hospitalier.
Le ministre a promis qu'il reviendrait  en Corse très prochainement pour constater l'avancée des projets.

Au chevet de l’emploi de Haute-Corse

Après sa visite à l’hôpital de Bastia Xavier Bertrand a présidé à la préfecture de Haute-Corse la réunion du service public de l’emploi social de Bastia.
La présentation de la situation de l’emploi, avec à l’appui les chiffres du mois de Juin, qui traduisent une hausse de 0,8% par rapport au mois de Mai, les métiers en tension et les actions menées sur ce plan par le Spel et ses partenaires, les actions générales et les actions spécifiques figuraient à l’ordre du jour de cette séance de travail.
Comme à son habitude, tout au long des débats qui ont suivi, Xavier Bertrand a voulu tout  entendre et a voulu tout savoir sur les actions menées et sur la façon de les mener non sans de temps à autre préconiser, recommander.
Bref un très large tour d’horizon au cours duquel le ministre du Travail a pu se faire une idée plus précise de la situation de l’emploi dans la région, des difficultés que rencontrent certaines professions, pour ensuite proposer, comme il a aussi l’habitude de le faire, des mesures d’accompagnement.
Ce sera le cas pour les Missions locales  dont les crédits seront revus à la hausse.

300 offres d'emplois en souffrance
Mais ce sont les offres d'emplois (300 en Haute-Corse) qui ne trouvent pas preneurs qui a le plus irrité Xavier Bertrand.
"On ne peut rester comme ça. Il y a, ici beaucoup d'acteurs qui s'engagent et il faut rapidement trouver des solutions"
Louis Le Franc, préfet de Haute-Corse, Laurent Gandra-Moreno, secrétaire général de la préfecture et président du Spel de Bastia, Jérôme Corniquet, responsable de l’unité territoriale de la Direccte, Emma Mussier, directrice territoriale du Pôle Emploi, Danièle Santini, représentant la directeur de la mission locale Bastia-Balagne, Emile Zuccarelli, maire de Bastia, Jean Dominici président de la CCI territoriale Bastia et de la  Haute-Corse, Jean Zuccarelli, président de l’Adec, Jean-François Paoli, président du CFA de Haute-Corse, François-Xavier Ceccoli, président du groupement d’employeurs pour l’insertion  et la qualification de Corse, François-Dominique Cipriani, directeur de l’exploitation de l’AFPA, Jean-Marc Cermolacce, vice-président du Medef et Agathe Albertini, présidente de l’union des métiers des industries Hotelières ont participé activement à cette séance de travail.

Écrire commentaire

Commentaires: 0