Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Cinéma : Lama fait son festival

Gilles Legrand et Niels Arestup. (Photos Jean-Paul Lottier)
Gilles Legrand et Niels Arestup. (Photos Jean-Paul Lottier)

C'est samedi soir que s'est ouvert le 18e festival du film de Lama en présence du maire de la commune Simon Baccelli et du président du festival, Mathieu Carta ainsi que de nombreuses personnalités.
Le réalisateur Gilles Legrand et les comédiens Niels Arestrup, Nicolas Bridet et Valérie Mairesse étaient présents à cette soirée d'ouverture à La piscine où ils devaient présenter leur film «  Tu seras mon fils » dont la sortie nationale est programmée pour le 24 août.

Autre invité, le comédien et réalisateur Jean-François Stevenin pour la présentation du film «  Le 31 bis » de Jean-luc Ferrari qui sortira dans les salles le 3 août.
I'Association du festival du film de Lama présidée par Mathieu Carta a été fondée en 1994, par quelques habitants du village passionnés de cinéma, l’Association à but non lucratif, avait pour principal objectif l’organisation du Festival du film de Lama.
Ce festival n’est pas tout à fait comme les autres, c’est le cinéma de la campagne. Il a pour thème la ruralité, pour cadre le plein air. Les films proviennent en majorité des pays de l’Union Européenne : une vingtaine de longs métrages, inédits, en avant-première ou rarement diffusés, une compétition de courts, des documentaires, un regard sur la production corse, un focus sur une personnalité du cinéma .
Le festival de Lama, c’est aussi des programmes pour les enfants, des tables rondes, des conférences, des rencontres professionnelles, des animations musicales... et la convivialité.
Il y a trois sites de projections en plein air : « La piscine » 700 places en pleine nature entre ciel et terre, « L’Ombria» 150 places, une placette entourée de maisons, « Le Mercatu » 100 places, en plein cœur du village, et une petite salle en intérieur, la salle des fêtes.

Pour les colloques et conférences, le Festival s’installe dans « Le Stallo », superbes anciennes écuries remarquablement restaurées.
Lama? C'est une semaine de cinéma sous le regard des étoiles...
Quel cinéphile pourrait s'en priver?

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0