Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Dominique Ferrari abattu sur la plage de Vignale de Ghisonaccia

Un nouvel assassinat a été perpétré dimanche matin sur la plage de Vignale de Ghisonaccia. Il était environ 9h30 quand Dominique Ferrari, 56 ans, est tombé sous les balles de deux tueurs  habillés «en motard» et équipés d'un «casque intégral» qui ont tiré à plusieurs reprises en sa direction avant de disparaitre.

La scène s'est déroulée à l'heure où les premiers baigneurs de la région prenaient possession de la grève et sous les yeux du personnel chargés de procéder à la rénovation du chantier de l'établissement " Les deux Mâts" qui avait été dévasté par les flammes il y a quelques semaines.
A l'époque, on avait laissé entendre que le restaurant avait été détruit par un incendie d'origine accidentelle.
Après la dispariation tragique de Dominique Ferrari, les enquêteurs devront sans doute reviser leur premier jugement…
Dimanche, selon les premiers éléments de l'enquête, Dominique Ferrari se trouvait à l'intérieur de son restaurant situé près de la plage et en cours de rénovation, lorsqu'il a été pris pour cible par deux hommes qui,  habillés «en motard» et équipés d'un «casque intégral», ont fait feu  à plusieurs reprises en sa direction, a précisé Dominique Alzeari, le procureur de la République de Bastia.
Dominique Ferrari aurait été touché à cinq reprises au thorax.Trois ou quatre témoins, qui ont assisté à la scène, ont aussitôt donné l'alerte mais en vain. Le restaurateur avait en effet cessé de vivre à leur arrivée sur les lieux de l'assassinat.

Inconnu des services de police et de la justice

Une autopsie prévue dans les deux jours devra tenter de localiser les blessures et de déterminer le nombre et le type d'arme utilisée, même si l'on songe à une arme de poing.
En attendant les hommes de la section de recherches de la gendarmerie, chargés des investigations,

vont  sans doute devoir s'employer pour essayer de démêler les écheveaux de cette nouvelle affaire qui après tant d'autres ensanglante la côte orientale de l'île.

Entre incendies, explosions, coups de feu d'intimidation et assassinats, on ne compte plus les actes qui défrayent régulièrement la chronique des faits divers de la microrégion.
Nul besoin d'être devin pour pour savoir ce qui s'y passe…
Dimanche Dominique Ferrari, inconnu des services de police et qui n'a jamais eu maille à partir avec la justice, est venu allonger la sinistre liste des victimes de la violence qui gangrène la Corse.
Ça va durer encore longtemps?

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Pietri D.V (lundi, 25 juillet 2011 09:19)

    Encore un inconnu de la police et de la justice qui est abattu, et bien entendu c'était un homme au dessus de tout soupçons, bon mari et bon père. Quand arreterons nous de nous tromper nous même? ou plus grave, de tromper tout le monde.

  • #2

    cuisto (lundi, 25 juillet 2011 10:56)

    c horrible de parler comme ca apres un tel drame il faut penser a ca famille un peut de respait s'il vous plait paix a toi doumé tu me laisse que de bon souvenir et courage a ta femme et ta fille toute mes condoleance