Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Stéphane Guillon fait son show à L'Ile-Rousse

(Photo Jean-Paul Lottier)
(Photo Jean-Paul Lottier)

 

 

 

L' humoriste Stéphane Guillon était mercredi soir à la Maison de la presse Ambroggi, à l'Ile-Rousse pour dédicacer son dernier ouvrage « On m'a demandé de vous virer », Il ne s'est pas calmé, on l'a viré.

Surpris par l'accueil qui lui a été réservé par des dizaines et des dizaines d'admiratrices et admirateurs, l'humoriste est apparu très décontracté, vêtu d'un polo Lacoste, cheveux ébourrifés, sourire aux lèvres.
Actuellement en vacances dans le village de Cateri, en Balagne, à quelques kilomètres seulement de son ami et maître Guy Bedos, Stéphane Guillon a souligné son attachement à la Corse, rappelant au passage que sa grand-mère Pauline Paoli était originaire de Fozzano.
Après avoir serré des mains et répondu avec beaucoup de gentillesse aux nombreuses sollicitations, l'humoriste s'est installé au coin d'une table pour dédicacer son livre , consacré à ses déboires avec les politiques et son licenciement de France Inter..
En pleine séance de dédicaces, découvrant à quelques mètres de lui la une d'un hebdomadaire qu'il a déjà eu l'occasion d'égratigner sans retenue, l'homme à l'humour corrosif a lancé dans un grand éclat de rire : Je ne ferais pas de dédicaces à ceux qui achèteront ce magazine ».
A deux vacancières, qui à quelques pas commentaient un ouvrage de cuisine, Stéphane Guillon leur a proposé de leur dédicacer ce livre, à la condition bien entendu de l'acheter!
Entre deux signatures, Stéphane Guillon se levait pour poser aux côtés de ses nombreux fans.
Le stock de livres de Stéphane Guillon s'épuisait rapidement.
Avant de reprendre la route de sa retraite Balanine, Stéphane Guillon a évoqué le succès de sa tournée, ses interventions sur Canal+ dans « Salut les terriens » et autres projets.
                                                                                                                                     Jean-Paul Lottier

Écrire commentaire

Commentaires: 0