Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Tremblement de terre en Corse : Déjà le 19 Juillet 1963…

'Source Azurséisme)
'Source Azurséisme)

Le séisme de magnitude 5,2,  intervenu jeudi est le plus important enregistré depuis le vendredi 19 Juillet 1963. A l'époque, beaucoup d'habitants de l'Ile s'en souviennent, le tremblement de terre avait atteint une magnitude  de 5,9  à 6 sur l'échelle de Richter. L’épicentre était situé en mer, à 80 km au large de San Remo et l’hypocentre a été déterminé entre 5 et 10 km de profondeur.

Vendredi 19 juillet 1963 

Le séisme local  le plus important du siècle écoulé fut enregistré le vendredi 19 juillet 1963. Un premier séisme précurseur s'est produit à 5 h 45' 28" (T.U.), il dura environ 34 secondes et atteignit une magnitude de 5.6 à 5.7 sur l’échelle de Richter. Le choc principal a eu lieu à 5 h 46' 05" et fut encore plus fort avec des valeurs de 5.9 à 6. L’épicentre était situé en mer, à 80 km au large de San Remo. L’hypocentre a été déterminé entre 5 et 10 km de profondeur.
Ce séisme a été largement ressenti des Alpes-Maritimes à l’Hérault jusque dans la plaine du Roussillon ainsi qu’en Italie du Nord et en Corse.
A Menton de légers dégâts ont été observés avec quelques vitres brisées, mais aussi l’éclatement d’un réservoir d’eau sur le toit d’une villa située boulevard Garavan, des fissures de plafond et de petites lézardes dans les murs. On déplora également dans cette localité, des chutes de plâtre tout comme à Cagnes-sur-Mer et à Nice. 
Ce séisme a eu comme intensité VI à Bastia et Calvi
sur l'échelle MSK (1)
5.5 à Cagnes-sur-Mer, Menton, Grasse, Roquefort les Pins, Gorbio, Bendejun, Gréolières, Saint-Laurent du Var et Tourrette Levens. 
V à Cannes, Nice, Antibes et Peille.
Cet événement a été suivi de réplique dont la plus forte s'est produite le 27 juillet à 5 h 58' 52" (T.U.) et a donné comme intensité VI à Imperia et Albenga, 4.5 à la Bollène Vésubie et IV à Monaco Nice et Valdeblore.


(1) VI    Les meubles sont déplacés.

L'échelle de Medvedev-Sponheuer-Karnik (aussi appelée échelle MSK) est une échelle de mesure de l'intensité d'un tremblement de terre.
Elle a été très utilisée en Europe et en Inde à partir de 1964, souvent sous la désignation MSK64. Sa définition a été revue en 1981 sous le sigle MSK81, puis elle a fini par être intégrée en 1998 dans la définition de l'échelle macrosismique européenne.
L'échelle MSK décrit les effets d'un tremblement de terre en termes de destructions des installations humaines et de modifications de l'aspect du terrain, mais également en termes d'effets psychologiques sur la population (sentiment de peur, de panique, panique généralisée). Cette évaluation qualitative très utile ne représente en aucun cas une mesure d’un quelconque paramètre physique des vibrations du sol.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    sternis jean (jeudi, 08 octobre 2020 11:34)

    je vous remercie de vos précisions. On me prendfd pour un fou quand je veux dire qu'en 1963 j'étais sur la plage à Nice, aux Ponchettes et que j'ai senti les galets s'enfoncer sous mon corps, et que mon père et ma mère , habitant 10 rue Paul Déroulède m'ont dit avoir été jetés de leur lit, la nuit. La france n'est nullement à l'abri. Quant à Roquebillière, c'est plus de 20 SEISMES qui ont rasé le vieux village, 20 fois reconstruits depuis!! Quand aux inondations qu'a subi Amélie les mains, où le Tech et le Tet sont montés de plus de QUINZE mètres en 1/4 d'heure, ma tante et leur fille l'ont vraiment vécue ce joujr là, sauvés en passant par un vasistas de toit! Demandez à la Mairie, on appelle encore ça: l'AÏGA! C'était en 1940! merci donc de prévenir les habitants du sud est ou ouest, que la France l'Ityalie et la Corse ne sont PAS DU TOUT à l'abri comme l'imaginent ceux qui VEULENT oublier!