Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ghisonaccia : Alba Nova sera la première centrale solaire thermodynamique en France

Le groupe français Solar Euromed, pionnier du solaire thermodynamique à concentration, a annoncé mardi, l'obtention du permis de construire d'Alba Nova 1, la première centrale française de recherche et d'innovation solaire thermodynamique à concentration de grande puissance localisée sur le domaine de Pinia à Ghisonaccia. Elle devrait être opérationnelle à la fin de l'année 2013.

Il s'agit selon Solar Euromed du premier permis de construire accordé en France pour la réalisation d'une centrale solaire thermodynamique à concentration.

Cette centrale de 12 MW, "la plus puissante à ce jour", couvrira ainsi la consommation annuelle de 10 000 habitants, et évitera le rejet de "15 000 tonnes de CO2" dans l’atmosphère.



« Le passage de cette étape déterminante dans la réalisation d’Alba Nova 1 nous conforte dans la pertinence du développement en France de ces technologies. Elles sont destinées à être déployées dans les régions du Monde dotées d’un fort ensoleillement comme le Maroc qui a lancé en 2010 un plan solaire de 2000 MW » a indiqué Marc M. Benmarraze, président et fondateur de Solar Euromed.



Interrogé sur les perspectives de développement de Solar Euromed, il a précisé : « La première phase de ce projet ainsi que quatre projets de Recherche, Développement et Innovation portant sur la génération directe de vapeur et le stockage thermique de l’énergie sont éligibles dans le cadre du programme « Investissements d’Avenir » de l’Etat français."

"De plus, l’appel d’offres portant sur la réalisation de centrales solaires au sol est sur le point d’être lancé et comporte un volet solaire thermodynamique à concentration.

Dans cette perspective, une première centrale d’expérimentation baptisée Augustin Fresnel 1, financée par Oseo Innovation et l’Union Européenne, mettant en œuvre les innovations de Solar Euromed en matière de génération directe de vapeur, sera inaugurée à la fin de l’été 2011 à Odeillo dans les Pyrénées-Orientales.»



Pour terminer, le Groupe Solar Euromed prépare une levée de fonds d'environ 20 millions d'Euros pour la rentrée 2011, avec comme objectif final de devenir "le champion français de cette filière internationale."

 

Approuvé par l'assemblée de Corse

Le projet avait été approuvé par l'assemblée de Corse le 31 Mars dernier.
En quoi consiste t-il?
Le projet utilise le principe d’un concentrateur de Fresnel, qui consiste à utiliser des miroirs plants pour capter le rayonnement solaire. Chacun des miroirs peut pivoter grâce à un système de guidage pour optimiser la réception du flux solaire durant toute la journée, en suivant la course du soleil.
Les rayons solaires sont ainsi redirigés vers un miroir secondaire et un tube absorbeur en inox, situé en hauteur, où circule le fluide caloporteur.
Le projet prévoit d’utiliser uniquement de l’eau comme fluide caloporteur, permettant d’éviter tout risque de pollution.
En circulant à travers le tube absorbeur, le fluide est chauffé à 270° C et se transforme en vapeur, utilisée pour faire tourner une turbine à gaz, avant de produire de l’électricité grâce à un alternateur.
L’innovation du projet réside dans le fluide caloporteur utilisée, à savoir l’eau, qui permet de ne subir aucune classification au sens des ICPE. Cela impliquera une consommation d’eau évaluée à 6 100 m3 d’eau brute la première année et 4 100 m3 les années suivantes.

L’autre élément très important réside dans le stockage sous forme d’eau pressurisée de 50 MWh thermiques, qui représente l’équivalent d’une heure de fonctionnement du champ solaire à puissance nominale ; cet élément permet a priori de sortir du caractère fatal de la production.

Caractéristiques techniques et exploitation

- puissance électrique nominale de 12 MW électrique
- 2 500 h de fonctionnement
- 24 GWh produit annuellement (soit un ratio de 2000 h à puissance nominale, en comparaison du photovoltaïque qui est de l’ordre de 1 400 h)
L’exploitation des installations sera assurée par une équipe d’une vingtaine de personnes :
- 4 équipes de 5 personnes pour le pilotage de l’installation (avec un
superviseur, 2 ingénieurs et 2 opérateurs)
- Un gardien

Localisation

Le site retenu est localisé sur la commune de Ghisonaccia. Le projet prévu au lieu-dit « Domaine de Pinia » s’insère entre l’étang d’Urbino au Nord, la forêt de Pinia bordant la mer à l’Est et le massif montagneux du Renoso à l’Ouest.
Le site susceptible d’être clôturé représente une surface globale de 47 ha, sur des terrains agricoles actuellement en jachères ou en cultures.
Les premiers hameaux d’habitations sont distants de 2,5 km des limites du projet à l’Ouest, sur la commune de Ghisonaccia.
Les habitations les plus proches sont :
- bungalow et mobil-homes du lieu-dit « Perla di Mare » sur la frange littorale à environ 50 m au sud-est des limites du projet
- habitation au sein des Pépinières de Vignale au lieu-dit « Campo- Vecchio » le long de la RD 144 à environ 125 m au sud-ouest deslimites du projet
La centrale solaire est bordée par la forêt de Pinia, caractérisée par un paysage dense de pins maritimes ; en conséquence, elle n’aura aucun impact visueldepuis le rivage

Infrastructures

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    PIETRI don Vincent (jeudi, 07 juillet 2011 07:45)

    Un projet de plus à PINIA!!! je souhaite que l'électrique ai plus de chance que l'agricole, et qu'une jachere industrielle ne remplace pas une jachere agricole.
    Ou va-t-on prendre cette grande quantité d'eau, quand on se rapelle le proverbe "Un ti truva senza zucca in Pinia"

  • #2

    Frank (samedi, 15 octobre 2011 20:14)

    Ça m'étonnerai qu'elle puisse tourner à l'eau de mer, mais ils ont sûrement dû y penser, peut-être un moyen de récupérer la vapeur produite et de la re-transformer en eau.

  • #3

    Gabperr (lundi, 05 novembre 2012 01:22)

    C'est un peu plus complexe que cela. Cette centrale devrais fonctionner à l'aide d'air pour le condensation de la vapeur en sortie de turbine. Mais peut être qu'en plus de cela ils ont prévu une unité de dessalement.

  • #4

    redon (dimanche, 24 février 2013 12:09)

    super votre projet peut-on aller visiter le chantier?