Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Brevet des collèges 2011 : La Corse donnée à l'Italie !

2011 restera dans les annales de l’Education Nationale comme l’année où tout s’est bien déglingué dans le système des examens.
Après la fuite de l’épreuve de mathématiques du baccalauréat, après la fraude généralisée dans un BTS, après une épreuve de l’agrégation d’Histoire qui présentait un pastiche littéraire comme un document historique authentique, voici une belle bourde géographique au brevet des collèges qui fait de la Corse une île italienne !

Le Brevet des Collèges, nul ne l'ignore, est un examen que passent tous les élèves de fin de Troisième. La dernière épreuves,  d'Histoire-Géographie, dite “repères chronologiques et spatiaux”, demandait de “nommer trois pays dont la forme est désignée par des numéros”. Le 1 était très reconnaissable, avec sa forme de botte, et presque tous les candidats ont marqué: “Italie”. Seulement, en plus de la botte, l’image comportait aussi trois îles, donc considérées comme appartenant au même pays: la Sicile, la Sardaigne et ... la Corse!

D’après les sources les plus autorisées, et depuis 1768, la Corse est pourtant bien française. Même si certains désirent son indépendance, personne ne désire qu’elle soit intégrée à la République italienne.

Le rêve que Mussolini n’a pu accomplir, l’Education Nationale française l’a réalisé.Il est vrai que la question était ambiguë car il fallait donner des noms de “pays”. Or, rien n’est plus complexe géographiquement que ce mot qui a plusieurs significations.

Il aurait été plus juste de marquer “Etat”, puisque les réponses attendues (Italie, Japon et Brésil) faisaient partie de cette catégorie. La Corse devait donc être effacée du croquis.Si l’on tenait à une simple “expression géographique”, toutes les îles auraient pu être supprimées. La péninsule en forme de botte aurait été tout aussi bien identifiée par les élèves.

Mais la Corse a-t-elle une importance dans un système d’examens qui cultive “l’à-peu-près” de plus en plus systématiquement?
Un bon point: sur la forme (très approximative) représentant le Brésil, la Guyane n’est pas annexée par le géant sud-américain. La Guyane a droit à plus d’égard que la Corse.

L'exercice en question
L'exercice de géographie propose de « nommer les trois pays dont la forme est représentée par les numéros » 1 à 3. Véritables pièces de puzzle, les silhouettes très schématiques de trois ensembles géographiques sont éparpillées sur la page sans cohérence, ne respectant pas la moindre échelle commune, et n'indiquant ni territoire frontalier ni rivage.
Ainsi, le Brésil (numéro 2 sur le document ci-dessous) bien que trente fois plus vaste que les pays suivants, ressemble à une île à peine plus longue que la péninsule italienne. L'archipel japonais (numéro 3) est représenté par ses quatre îles principales, et l'Italie (numéro 1), outre sa botte, comprend la Sicile, la Sardaigne… et la Corse !
Aucune information n'est donnée quant à ce découpage (politique, géologique, climatique… ? ), et aucune légende n'explique non plus pourquoi l'Italie continentale semble être tracée en gras.

(Avec Le Post et Rue 89)

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    ALBERTINI Anghjulu-Felice (mardi, 05 juillet 2011 07:50)

    Ce n'est pas la faute de l'Italie si la corse est a 80 Kms de ses cotes, et ce n'est pas la faute de la corse si elle est a 150 Kms des cotes Française. Si les oeufs n'ont pas de poils, il est inutile d'en chercher, même si ceux des jacobins se hérissent au seul ennoncé du mot "Italie".