Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SCB : Un projet sur trois ans pour ramener le club en Ligue 1

" Franchemu u passu" : Mathieu Cesari, en maître de cérémonie, a su trouver le bon slogan pour emporter l'adhésion du "peuple bleu" qui avait délégué plusieurs centaines de ses réprésentants lundi soir à la salle polyvalente de Lupino. C'est là que Pierre-Marie Geronimi, le président du club, et les huit autres membres de la SASP, récemment créée, présentaient en compagnie de Frédéric Hantz, l'entraîneur, le projet qui doit ramener le Sporting club de Bastia en Ligue 1.

"Nous voulons en  mettre en place toutes les conditions pour aller en Ligue 1" a précisé en préambule à la grande messe "bleue" de la saison Pierre-Marie Geronimi.
Et  elles sont au nombre de quatre ces conditions.
Il y a tout d'abord lieu de redonner une image positive du club.
Il faut avoir une vraie ambition sportive.
Bénéficier d'infrastructures plus importantes.
Et enfin trouver de nouveaux moyens, en faisant - pourquoi pas ? - appel aux centaines de milliers de Corses qui vivent loin de l'Ile de façon à disposer de ressources plus importantes indispensables pour aller de l'avant.
"Le Sporting c'est le club de la Corse"
"Le Sporting, c'est le club de la Corse  et si nous avons décidé d'opter pour une SASP (société anonyme sportive professionnelle) c'est essentiellement pour répondre aux enjeux du football professionnel."
Au cours de son intervention le président du club n'a rien caché à la nombreuse assistance présente à la salle polyvlente.
Le budget 2011-2012? Il sera de 8,5 millions d'euros et il est prévu de terminer l'execice, hors session de joueurs, avec un excédent de 540 000€.
Après Jean-Noël Filippi, qui a expliqué à l'assistance comment il procédera pour redonner une image positive au club, Frédéric Hantz a souligné qu'aucun joueur de l'excercice précédent n'avait quitté le club. L'entraîneur, a rappelé, aussi, que son effectif serait pour cette saison de 22 ou 24 joueurs et qu'il était à la recherche de 2 ou 3 éléments "qui amélioreront le groupe".
"Les joueurs corses ? Nous en avons sollicité quelques-uns la saison dernière. Ils n'ont pas voulu venir. D'autres se disent intéressés aujourd'hui mais nous n'avons les moyens de répondre à leurs demandes".

"Ceux qui sont chez nous savent ce que respecter l'identité corse veut dire et connaissent, au-delà de leur lieu de naissance, les valeurs du club"
"Le cœur et la racine du club, c'est l'association SCB" a surenchéri Yves Pianelli quand son tour est venu d'évoquer le travail accompli à ce niveau et des prouesses réalisées pour maintenir toutes les équipes amateur, de la CFA aux formation de jeunes, à leur niveau national.
Autre motif de satisfaction : le classement du centre de formation - 23 pensionnaires dont 60% sont corses - du club désormais 18e sur les 33 qui sont agréés.
3 000 abonnés et une moyenne de 5.500 spectateurs

Joseph Franceschini a, pour sa part, fait le point sur les infrastructures.

Au-delà des travaux que le club entreprendra sur ses fonds propres (1,2 millions d'euros sur trois ans) aussi bien à Furiani, qu'à l'Igesa ou sur la plaine de jeu de Borgo, Joseph Franceschini pour qui le "stade de Furiani est le stade du Sporting" souhaite que le club, qui a engagé des discussions avec la communauté d'agglomération, obtienne un bail emphytéotique ou une DSP pour son exploitation) à venir.
Mathieu Cesari est revenu au mot d'odre de la soirée : Franchemu u passu.
Mais pour ce faire il faudra dès cette saison atteindre le cap des 3 000 abonnés mais aussi que l'affluence au stade Armand-Cesari tourne à 5 500 spectateurs de moyenne.
"Notre objectif est de ramener le Sporting en Ligue 1 et y rester. Mais si nous ne parvenons pas à le faire il ne faut pas que le club connaisse les difficultés qui ont été les notres : il faut installer le SCB de manière définitive et sérieuse au niveau national".
Ce fut le mot de la fin (très applaudi) de cette première partie de soirée.

Le bail emphytéotique, les subventions, le parking

A l'heure des questions diverses les représentants du Cullettivu di sustenitori di u Sporting ont, à travers les thèmes exposés lors de leur dernière conférence de presse devant les locaux de la CAB, sollicité le sentiment des dirigeants du Sporting.
Pour le bail, le SCB entend clarifier la situation au cours des jours à venir mais les dirigeants estiment qu'il n'y pas de place pour deux dans la perspective de l'installation de la LCF à Furiani et de celle du service des sports de la CAB.

Mais Pierre-Marie Geronomi est bien conscient que Furiani ne peut pas se contenter d'accueillir que 90 minutes de football tous les quinze jours.
Pour la baisse des subventions Pierre-Marie Geronomi estime que s'il y a baisse il faudra une compensation de la même importance que la baisse de la subvention.
Enfin concernant la construction d'un parking de 1907 place le président du Sporting a souligné qu'il ne servirait à rien s'il n'était pas facile d'y accéder et plus encore de le quitter.

Abonnement et maillot

Derniers actes de la soirée : l'annonce de la campagne d'abonnements pour la saison 2011-2012 et la présentation du nouveau maillot du club.
La campagne ? Elle débutera le 4 Juillet prochain.
On pourra s'abonner par internet sauf s'il s'agit de places numérotées. Les prix varieront de 100 euros (Tribune Petrignani et Cahuzac) à 1 750 euros (Tribune Papi, loge présidentielle).
Enfin pour ce qui est du nouveau maillot, présenté par René-Paul Salducci en compagnie de Thierry Battistellli, il faut noter qu'il y en aura trois exemplaire : un pour les matchs à domicile, un pour les rencontres à l'extérieur et un pour la coupe de la Ligue et qu'il sera disponible à la vente dès le 15 Juillet.
La messe était dite.
Mathieu Cesari et le Sporting ont tissé de nouveaux liens avec tous leurs amis.
Ils ne se distendront pas de sitôt!

Écrire commentaire

Commentaires: 0