Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Émile Zuccarelli : " Furiani est la propriété de la CAB"

"Le stade de Furiani est la propriété de la communauté d'agglomération et personne ne doit nous dire qui doit y être ou ne pas y être". Emile Zuccarelli a été on ne peut plus clair lundi matin quand en bouleversant quelque peu l'ordre du jour de la session du conseil d'agglomération de Bastia, il fit part à l'assemblée des derniers développements de la fronde menée par "certains supporters" du Sporting dans le cadre de l'aménagement du stade de Furiani. "Tous ceux qui brandissent la violence comme menace ne nous feront pas changer d'avis. Et si l'ardeur des supporters devait se manifester contre la communauté d'agglomération ses conseillers ou son président je leur conseille auparavant de lire la fable du "Pavé de l'ours"!

Auparavant et pour en informer son assemblée le président de la communauté d'agglomération avait rappelé les événements de la semaine écoulée avec l'annonce de l'ouverture de toutes les tribunes du stade Armand-Cesari, hormis la partie haute de la tribune Nord, à la date du 29 Juillet, et cette conférence de presse avec menace d'occupation de la CAB.

"Il y a ceux qui gesticulent et ceux qui font" a souligné Emile Zuccarelli en faisant allusion " à certains clubs de supporters qui avaient appelé à la manifestation devant le siège de la communauté d'agglomération" et " qui en avaient été un peu pour leurs frais" après l'engagement pris de livrer le stade le 29 Juillet.
"Nous sommes bien sûr à la merci d'un volcan isalandais ou à une grève générale mais des solutions de rechange existent…"
"Cette affirmation embarasse certain qui se sont laissés aller à dire : "E cusi, si le stade ne se fait pas Zuccarelli sera dans la merde. Je pensais que l'intérêt de tous était que le stade soit fait et que c'était là l'objectif à atteindre".
Pour le président de la CAB il est aussi hors de question que les élus de la communauté répondent aux "convocations" des dirigeants à des réunions comme celle qui était organisée en fin de soirée à la salle polyvalente de Lupino.

"Nous avons des choses avec eux mais nous les recevrons dans quelques jours dans le cadre d'une réunion de travail".

Le président de la CAB n'a pas davantage apprécié la proconisation des supporters " reprise par certains dirigeants" consistant à s'opposer à l'installation de Ligue Corse de football à Furiani.

"Je ne vois pas pourquoi on s'opposerait encore  à la venue des services sportifs de la CAB à ce même endroit" s'interrogeait également Emile Zuccarelli qui a laissé également entendre que Furiani n'avait aucun intérêt à demeurer "une cathédrale vide" hors des quatres heures utilisées tous les quinze jours pour l'organisation des matches du SCB.

"Nous avons fait des efforts inouïs pour parvenir à ce résultat. Aujourd'hui nous sommes au… taquet. Dès lors toutes les recettes susceptibles d'alléger les charges seront les bienvenues" a insisté Emile Zuccarelli.
"Nous n'irons pas à la réunion de Lupino. Nous recevrons les dirigeants mais il faut que l'on sache que personne ne nous imposera quoi que ce soit pour l'occupation des locaux du stade" a, in fine, martelé Emile Zuccarelli en renvoyant tout le monde à la fable du "Pavé de l'ours"!

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Zucca (lundi, 27 juin 2011 23:04)

    Dans mon royaume dénommé la CAB je fais ce que je veux !
    Je n'écoute même pas les prolétaires (les supporters), je ne vais pas aux réunions parce que je suis le chef !

  • #2

    Moderato ma non troppo (mardi, 28 juin 2011 06:36)

    "rien n'est plus dangereux qu'un imprudent ami,mieux vaudrait un sage ennemi"