Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Cinéma corse : La politique de la main tendue

Jeudi, l’Assemblée de Corse réunie en session extraordinaire (Voir page La Politique), sous la présidence de Dominique Bucchini, a évoqué le ''rapport N° 116'' détaillant la convention triennale de développement cinématographique, audiovisuel, 2011/2013 devant être signée vendredi entre l’Etat et le Centre National du Cinéma et de l’Image animée et la Collectivité Territoriale de Corse et convention d’application financière 2011 afférente.

Dans un communiqué, Fabienne Franceschini, déléguée générale du sindicatu di Produttori Corsi souligne :

"L'Intersyndicale du Cinéma Corse dont nous sommes membres co-fondateurs a relevé  une anomalie majeure dans ce rapport en page 37 (règlement intérieur du Comité de lecture du fonds d'aide à la création de la CTC - Article 3) : ''les membres sont nommés par le Président du Conseil Exécutif de Corse à partir d’une liste de propositions validée par les deux associations de producteurs de l’île, l’association « CAP » et l’association « CFP »''.

Nous avons suivi en direct les débats autour de ce rapport et le vote. Nous sommes complètement d'accord avec la brillante analyse de Josepha Giacometti concernant la représentativité exclusive de deux syndicats sur cinq (SPC - SNAS - SNOS). Nous sommes du même avis que la Conseillère également en ce qui concerne la représentativité des locuteurs en langue corse. Insuffisants de l'avis de notre syndicat. 
Par ailleurs, nous sommes prêts à cesser séance tenante toute polémique avec les autres syndicats de producteurs. Cette polémique est née suite à l'intervention musclée des deux autres syndicats (CAP et CFP) lors d'une conférence de presse organisée par l'Intersyndicale du Cinéma Corse. L'Intersyndicale n'en est pas à l'origine, toutefois dans un souci d'apaisement nous sommes prêts à consentir les efforts nécessaires pour régler à l'amiable nos différents avec les deux autres Syndicats.
Les membres de notre Syndicat réunis ce jour pour assister en direct aux travaux de l'Assemblée, ont trouvé, les propos de M. Giacobbi pertinents. Nous devons nous entendre au sein de la filière et rechercher le consensus.
C'est pourquoi les membres de notre syndicat tendent une main amicale en direction des deux autres Syndicats. et propose de fusionner les trois syndicats existants de producteurs en une seule et même entité. Cette structure commune aurait pour objectif d'être le représentant unique des producteurs corses. Ce qui vous en conviendrez monsieur le Président apporterait une grande lisibilité sur le fonctionnement de la filière (du point de vue de la production). Ensuite sur l'organisation à proprement dite d'un tel Syndicat, il n'y a pas de mystère chaque structure bénéficierait d'un siège. Un fonctionnement sain et démocratique.
Enfin, toujours dans un souci d'apaisement, nous sommes prêts à retirer nos plaintes et annuler l'action en justice actuellement diligentée par Me Gilles Antomarchi contre les représentants du CAP et du CFP (sous réserves de simples excuses de leurs représentants).
De notre point de vue, ce ne sont pas les hommes qui s'opposent mais les idées et toutes polémiques stériles doivent cesser sur le champ. Il est largement temps de reprendre la route de nos créations et chantiers respectifs.

Écrire commentaire

Commentaires: 0