Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Santé : le conflit fait tâche d'huile

L'occupation  de l'Agence Régionale de Santé par le STC est en passe déboucher sur un nouveau conflit dont la Corse se passerait volontiers. Mercredi après une réunion entre la direction de l'ARS et des représentants du ministère de tutelle, les autres organisations syndicales ont claqué, elles aussi, la porte. De son côté le STC a déposé un préavis de grève générale pour le 26 Mai afin que la revalorisation du coefficient géographique signé en 2009 soit effectif en Corse.   

Le STC demande la prise en compte d'un protocole signé il y a deux ans par l'ARS et d'autres organisations syndicales. Mercredi Force Ouvrière a claqué la porte de la réunion organisée à la préfecture d'Ajaccio et les autres syndicats (FO et CGT) qui avaient accepté de rencontrer les représentants du ministère affichent leur déception et se mobilisent à leur tour
Les militants du STC maintiennent l'occupation des locaux de l'Agence Régionale de la Santé débutée il y a une semaine.

Les services administratifs des hôpitaux sont, eux aussi, occupés.
Mercredi soir le trafic du port d'Ajaccio a été également perturbé par l'occupation opérée par les représentants du STC à bord des trois pilotines qui régulent le trafic du port, empêchant, ainsi, tout mouvement.
Et le conflit pourrrait se durcir au cours des jours à venir avec en point d'orgue un mouvement de grève générale pour les adhérents du STC avec une manifestation le 26 Mai à Ajaccio.
Le syndicat a refusé de se rendre à la réunion prévue avec des représentants du ministère en préfecture à Ajaccio. Force Ouvrière a quitté la réunion et rentre dans le conflit.  Le STC demande l'application d'un protocole signé en 2009 qui prévoit notamment la revalorisation du coefficient géographique permettant d'assurer un meilleur financement du système santé en Corse.

Écrire commentaire

Commentaires: 0