Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Crédits européens : Tous les crédits ne sont pas consommés

Le comité de suivi des fonds européens s’est réuni sous la coprésidence de Paul Giacobbi, député de la Haute-Corse et président du conseil exécutif de Corse et de Patrick Strzoda, préfet de Corse et Dominique Bucchini, président de l'assemblée de Corse, en présence d’Emmanuelle de Gentili, conseillère exécutive en charge des relations avec l’Union européenne et la coopération interrégionale, de Jean-Louis Luciani, président de l’Office de développement agricole et rural de la Corse et des représentants de la Commission européenne concernés mercredi.

Le rôle du comité de suivi est de s’assurer du bon déroulement de l’exécution et du financement des programmes européens. Le comité de suivi est un lieu de discussion, d’échange et d’orientation de la gestion des programmes. Il se réunit pour la sixème fois depuis le début de la programmation 2007-2013.
Le comité de suivi est l’occasion d’améliorer les dispositifs de mise en œuvre et d’utilisation des fonds, de les rendre plus efficaces, plus lisibles et plus simples.

Le constat dressé mercredi?
La programmation des programmes opérationnels FEADER-PDRC, FSE et FEP est satisfaisante pour la période 2007-2013.

En revanche, le niveau de programmation du FEDER devra être soutenu pour tenir les objectifs de réalisation attendus par la Commission européenne et éviter tout risque de dégagement d’office.

Pour chaque programme, il convient donc d’analyser dans le détail les mesures sous performantes et de réorienter certaines priorités.

A l’issue du rapport d’évaluation à mi-parcours pour la révision des programmes opérationnels, la Collectivité Territoriale de Corse, en partenariat avec les services de l’Etat, a engagé une réflexion et des propositions sur les conditions d’évolution du programme opérationnel FEDER.

La CTC propose à l’examen du Comité de suivi de nouvelles orientations en adéquation avec ses priorités et les dispositions réglementaires qui encadrent la gestion des fonds structurels et d’orienter ces changements autour de plusieurs thématiques avec pour objectif d’accélérer la dynamique de programmation.

Au regard des nouvelles orientations de la CTC et de l’évitement du risque de dégagement d’office qui constitue un objectif majeur, l’enjeu est de déceler les projets susceptibles d’être rapidement engagés afin d’accélérer la dynamique de la programmation.

Écrire commentaire

Commentaires: 0