Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

La réplique des démocrates de progrès du conseil général de Haute-Corse à Hyacinthe Mattei

Ils avaient presque encaissé tous les coups assénés par Hyacinthe Mattei sans pratiquement broncher. Aujourd'hui le groupe de démocrates de progrès du conseil général de Haute-Corse sort de son silence pour, à son tour, décocher quelques flèches à destination du conseiller général de L'Ile-Rousse.

"En réponse aux nouveaux propos intolérables de M. Hyacinthe Mattei, lors de la réunion du Conseil général du 10 mai dernier, tenus à l’encontre de l’exécutif départemental et contre notre collègue Ange-Pierre Vivoni, les membres du groupe tiennent à exprimer publiquement leur sentiment :
Tout d’abord le groupe apporte son soutien à Ange-Pierre Vivoni, injustement et odieusement mis en cause par Hyacinthe Mattei à travers des attaques personnelles et injustifiées.

Ensuite, M. Mattei a manifesté son désaccord sur le compte administratif 2010 du conseil géneral de la Haute-Corse. Cela signifie son désaccord sur un budget primitif qu’il a lui-même présenté, défendu et vanté : on s’interroge sur la cohérence de son attitude.

Plus précisément, il ne peut contester ou critiquer de bonne foi le volume d’emprunt de la collectivité, car il l’a constitué et modelé pendant ses 12 années à la tête de la commission des Finances. Il convient de rappeler, à qui l’aurait oublié,  sa qualité de vice-président pour toutes les affaires financières, dûment mandaté par le Président du conseil général précédent qui lui a laissé toute latitude sur le sujet ! Il faut également expliquer que l’une des difficultés actuelles du Département résulte de l’existence de 2 prêts dits « toxiques » d’un montant de 25 M€ négociés et contractés par ses soins en toute liberté.

Sur les emplois qu’il évoque, rappelons là aussi qu’il a assuré pendant 12 ans la présidence de toutes les commissions paritaires avec les agents de la collectivité et que s’il y avait eu une dérive en matière d’emplois, il aurait été le premier à s’en rendre compte.

En outre, sur les financements, le suppléant du député Paul GIiacobbi ancien président du conseil général, a bénéficié d’un volume de crédits et de subventions plusieurs fois supérieur à celui de ses collègues ; il n’est qu’à voir pour s’en convaincre, la transformation de la commune de Monticello. Si, comme il le dit, les crédits et les emplois obtenus avaient la vertu de museler les élus, il aurait pour sa part perdu la voix depuis longtemps.

En résumé, le groupe des Démocrates de progrès attribue l’attitude de ce nouveau censeur à la déception de n’avoir pas été porté à la tête de l’assemblée départementale.

Notre groupe, fort de ses 9 membres :

- condamne solennellement les propos outranciers et les attitudes délibérément provocatrices et injustifiées de M. Mattei ;
- redit son soutien au président Paul Giacobbi, dont il salue une nouvelle fois l’esprit d’équité et les actions souvent novatrices,

-  réaffirme sa solidarité au président Joseph Castelli, qui n’a repris que depuis peu sa succession, mais à qui on s’attaque sans lui laisser le temps de mettre en œuvre sa propre politique,

Pour conclure, le groupe engage les membres de l’assemblée départementale à revenir à une démarche respectueuse de chacun et conforme aux principes démocratiques et de raison qui ont toujours prévalu dans cette instance."

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0