Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le CRIJ veut profiter de l'expérience de Marcel Rufo

En charge de dispositifs de prévention en santé publique, mais également de missions d’accompagnement santé social concernant de nombreux jeunes en Corse, le CRIJ Corse est un observatoire de terrain privilégié de l’état sanitaire de la jeunesse Corse. La coordination et la professionnalisation des acteurs sont indissociables de toute politique de prévention régionale.

Le CRIJ corse, dans le cadre d'un contrat d'objectifs et de moyens sous l'égide de la Collectivité  Territoriale de Corse, assure une mission de service public : L'accompagnement Santé Social des stagiaires et des apprentis de 1er année (500 jeunes suivis / an). Ce dispositif consiste en un accompagnement individuel vers l'accès aux soins et aux droits sociaux, et ce, pour lever d'éventuels handicaps à une insertion sociale et professionnelle. Lundi le professeur Marcel Rufo a été convié faire part de son expérience sur ce plan.

Du fait des situations de précarité croissantes chez de nombreux jeunes et de l'éloignement de bon nombre d’entre eux en zone rurale, le CRIJ a constaté de réelles difficultés pour ces derniers pour pouvoir simplement se rendre à un rendez-vous médical, même quand la gratuité d’accès aux consultations est garantie.

Cela signifie que les jeunes sont inégaux devant l'accès gratuits aux soins en fonction de leur origine sociale et territoriale.

D'autre part cette situation de fait désorganise le fonctionnement des centres de formation et du suivi global par le service de la formation professionnelle de la C.T.C, car le Bilan Santé Sociale est une obligation pour les jeunes stagiaires et apprentis de 1er année. Enfin, les formateurs sont souvent sans réponse immédiate face à l'urgence de situations, au niveau de la souffrance psychique notamment. Les situations d’urgence sont en constante augmentation du fait de la recrudescence de comportements addictifs (alcool, cannabis, cocaïne).

Des ateliers basés sur un échange d’expériences

L'objectif de ces ateliers est de réunir les acteurs de santé publique (ARS Corse, CPAM, Professionnels de santé), les acteurs institutionnels (C.T.C, Conseils Généraux), les centres de formations et les associations concernés, dans le but d’améliorer ou créer une meilleure mobilité des moyens sanitaires et une meilleure coordination, afin d'établir des protocoles dès la rentrée 2011.

L'apport de Marcel Rufo dans l'animation de ces ateliers est avant tout pour les professionnels et les décideurs une restitution d'expérience d'équipe de soins mobiles qui ont déjà montré leur efficacité dans d’autres régions.

En outre, le CRIJ Corse, qui est actuellement inscrit dans une démarche d’expérimentation nationale sous l’égide du Fond Expérimentation Jeunesse, pourra compléter cet échange en rendant compte d'autres dispositifs mobiles similaires portés par différents opérateurs (CCAS, Missions Locales, Mairies), dispositifs expérimentaux financés par le Fond d'Expérimentation Jeunesse. On pourra ainsi imaginer de nouveaux moyens spécifiques pour la région Corse, et surtout une nouvelle coordination des moyens et projets existants, et ce, pour accroître l’accès aux soins pour tout les jeunes bénéficiaires concernés en Corse.

A l’issue de ces deux ateliers (16 mai à Bastia, 27 avril à Ajaccio) sera programmée une réunion de synthèse régionale pour présenter une proposition sur un nouveau dispositif, d'accompagnement santé social régional, optimisé et réduisant ainsi les inégalités des jeunes devant l'accès aux soins, qu'ils soient domiciliés en zone urbaine ou rurale.

Écrire commentaire

Commentaires: 0