Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Tour de Corse IRC : Le Belge Thierry Neuville frappe d'entrée

54è du nom, le tour de Corse automobile, version IRC, a fait son grand retour hier en Balagne. Un événement que les fans de sports mécaniques ont fêté en prenant d'assaut le parcours de la première spéciale entre le Fangu et Notre Dame de la Serra à Calvi. Ils étaient des centaines et des centaines à se ruer vers le parc fermé installé au pied des remparts de la citadelle de Calvi, avant de rejoindre l'ES01 noyée sous le soleil.

A 14H08, le Français Bryan Bouffier au volant de sa Peugeot 207 S2000 s'élançait sur le parcours de 27,92 Km suivi du Belge Freddy Loix sur Skoda Fabia et le Britanique Guy Wilks sur Peugeot 207 S2000 ainsi que le Tchèque Jan Kopecky sur Skoda Fabia S2000. Finalement dans cette première spéciale c'est le Belge Neuville qui avait le dernier mot en s'adjugeant le temps scratch de 16m10,3s devant Kopecky suivait en 16m11,0s et le Norvégien Mikkelsen. Le Français Bouffier qui s'est causé une petite frayeur prenait la 4è place.

 A noter chez les Corses la belle « perf » de Pierre Campana au volant de sa 207 S2000 qui signait le 7è temps. Leandri terminait en 10è position et Succi en 12è devant Guglielmi.

 

Neuville accentue son avance

Dans la seconde spéciale les pilotes passaient carrément à l'offensive. Neuville entendait bien rester le maître. Il signait encore le meilleur temps en 15m57,7s devant son compatriote Loix en 16m05,7s, Kopecky en 16m05,9s, Bouffier en 16m08,2s, Wilks en 16m,07,6 s. Pierre Campana assurait dans cette seconde spéciale et conservait la tête chez les insulaires. Au classement général Neuville s'installait en leader avec 8,9s d'avance sur Kopecky et 12,4s sur Bouffier. Campana pointe lui à la 7è place du général devant le Portuguais Magalhaes et le Finlandais Gardemeister.

Sur la ligne d'arrivée il ne cachait pas satisfaction: « J'ai fait une bonne spéciale, ma voiture marche bien. Vendredi il faudra attaquer mais je reste confiant »

Même son de cloche chez son compatriote Loix: « Dans la seconde spéciale j'ai fait des réglages qui m'ont été bénéfiques. La deuxième étape s'annonce difficile d'autant que les prétendants à la victoire sont encore nombreux. »

 A l'issue de ce Rallye International devait se disputer le Rallye National.

 Aujourd'hui deuxième étape avec au programme Corte, Erbajolo, Barchetta, Castirla et Ajaccio

 

 Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires: 0