Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ronan Fleurat : "Rendez sa chaîne à Marc-Antoine"

Il est furieux Ronan Fleurat.
En tout cas le pilier de Bastia XV et son bon quintal fulminent. Et il y a de quoi.
Voici les raisons de son courroux et toute l'histoire telle qu'il nous l'a rapportée qui l'ont suscité. Les faits remontent à jeudi dernier. Ce jour-là Marc-Antoine Coti, 19 ans, est victime d'un très grave accident de la route à Funtanone de Vignale. Atteint de multiples fractures il est évacué sur le centre hospitalier de Bastia. Et c'est là que le bât commence à blesser.

Ronan Fleurat raconte.
"Marc-Antoine est le fils de  mon épouse. Jeudi il a été victime d'un accident à Funtanone de Vignale.  Gravement blessé - il souffrait de multiples fractures - il a été transféré à l'hôpital de Bastia où aujourd'hui ses jours ne sont plus en danger.
Mais le but de mon propos n'est pas là.
Ce que je trouve intolérable et inadmissible c'est que dans son état on lui ait subtilisé sa chaîne en or d'une valeur de 3000 €.
Selon les gendarmes, qui me demandent de déposer plainte et auxquels, je me suis ouvert du problème, ce n'est pas la première fois que des faits pareils se produisent. Ils font état de soupçons sans pour l'instant les étayer.
Mais comment peut-on dépouiller de la sorte une personne alors qu'elle est pratiquement à l'article de la mort ? Je trouve le procédé vraiment "déguelasse".
En fait, je pense qu'il ne faut pas avoir d'accident avec quelque chose de valeur sur soi dans la région.

Mais je ne vais pas en rester là.
Je vais commencer par déposer plainte  et si les gendarmes - ceux de la brigade de Borgo en l'occurrence - ne peuvent rien faire et ne parviennent pas à percer le mystère du vol de la chaîne qui n'en est pas un, je m'en occuperais moi-même car, il paraît qu'il est fréquent de voir dépouiller des personnes qui sont, ainsi, à article de la mort.

Je sais bien que cela est dérisoire et accessoire par rapport a la gravité de l'accident mais je ne peux pas laisser passer cela : il est trop facile d'arrondir ainsi ses fins de mois de cette façon.
Je trouve que cela est choquant, intolérable, inadmissible".
"Rendez sa chaîne à Marc-Antoine" : c'est en fait le massage que lance, par l'intermédiaire de Corse Net Infos,  aujourd'hui Ronan Fleurat à celui ou ceux qui l'a subtilisée jeudi dernier entre Funtanone de Vignale et le centre hospitalier de Bastia.
Et Ronan sait, paraît-il, où aller… taper !

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    FLEURAT Ronan (lundi, 22 août 2011 16:58)

    juste pour signaler que la chaine a miraculeusement réapparut, je n en demandait pas plus. Merci Charles pour ton soutient.