Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Emploi : Rapprocher l'offre de la demande

Une visite  à l'entreprise Brandizi Promotion à Folelli en début de matinée. Une seconde au théâtre San Angelo de Bastia peu avant midi : Jean-Luc Nevache, préfet de Haute-Corse, s'est multiplié jeudi dans le cadre de "mobilisation pour l'emploi" décrêtée par le gouvernement

A Folelli, le préfet de Haute-Corse était venu saluer l'entreprise qui vient de déposer une offre d'emploi de secrétaire technique. Mais pas seulement.

"Il s'agit d'une entreprise qui recrute beaucoup. L'an dernier elle a engagé une trentaine de personnes" expliquait Jean-Luc Nevache.
"La  Corse est, sur le plan de l'emploi, dans une situation atypique. A l'heure où la crise frappait le pays, en 2009, elle créait des emplois. L'an dernier, elle a maintenu le cap. Aujourd'hui, c'est vrai, la situation se dégrade. Mais il y a encore des entreprises performantes."
"Dès lors convient-il, sur ce plan, de rapprocher l'offre de la demande, de donner le plus de vitesse possible à tout cela.  Et faire des efforts en faveur de ceux qui s'éloignent des emplois et des séniors en valorisant les qualifications."

C'est ce que préconisait, au théâtre San Angelo le Pôle Emploi qui, à la faveur de la fête des secrétaires, proposait un débat et des ateliers.
Le débat ?
Rechercher un emploi dans le secrétariat aujourd'hui.
Les ateliers?
Validation des acquis de l'expérience, dynamiser la recherche d'emploi par internet, communiquer par son image.
Estelle Guillemin responsable du Pôle Emploi de Bastia-Nord, expliquait sur place les raisons du choix de cette corporation.
"C'est une journée au service des personnes inscrites, depuis plus d'un an, au Pôle Emploi dans les métiers du secrétariat. Un secteur qui se situe bien avant de celui des seniors par exemple. En 2010 on a recensé 170 offres à Bastia, 219 en Haute-Corse et 366 au niveau régional."

Aujourd'hui l'objectif, sachant qu'il faut 17 jours pour pourvoir une offre, est de mettre en harmonie les demandes avec la réalité du marché.
Rapprocher l'offre de la demande en quelque sorte comme le préconisait Jean-Luc Nevache, même si jeudi l'opération menée à San Angelo ne pouvait déboucher que sur 7 offres d'emploi, bien moins donc que les dizaines de secrétaires invitées par le Pôle Emploi...

 

Jean-Luc Nevache au siège de l'entreprise Brandizi Promotion.
Jean-Luc Nevache au siège de l'entreprise Brandizi Promotion.

Écrire commentaire

Commentaires: 0