Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

La musicothérapie pour améliorer le sort des malades

La musique adoucit les mœurs a-t-on coutume de dire.
La musicothérapie, elle, veut soigner.
En tout cas une association Corse Musicothérapie, qui est une association du type-loi 1901 à but non lucratif, s'est donné pour objectifs d'améliorer le sort de nos malades.

Elle a pour but de promouvoir et de favoriser, notamment, la représentativité de la musicothérapie de manière régionale et nationale.
Mais l'asso veut aussi
contribuer à l’avancée des recherches et études en musicothéapie, recenser les musicothérapeutes diplômés exerçant en Corse, intervenir en milieu institutionnel, hospitalier et privé auprès d’un public d’enfants et d’adultes sous formes d’ateliers de musicothérapie de groupe ou de séances individuelles.
Corse Musicothérapie peut aussi organiser des séminaires de supervision et de formation, créer des logos sonores pour les entreprises, intervenir en public sous forme de concerts ou de conférences.
Mais pourquoi la musicothérapie?
"C'est tout simple : la musicothérapie, ou thérapie musicale, est au carrefour de plusieurs disciplines : musique, psychologie, physiologie, psychopathologie, psychiatrie.

Elle a pour but d’intervenir pour rétablir, maintenir ou améliorer la qualité de l’état de santé mentale, physique et émotionnelle d’une personne.

Les qualités de pénétration du son, ses effets physiologiques et émotionnels favorisent en ef fet l’émergence d’affects refoulés, l’éveil de la sensorialité (connexion neuronale) et contribuent au remplacement des mécanismes de défenses pathologiques.

Sa grande palette d’outils, autour de l’écoute ou de la production musicale, lui permet de prendre en charge un large public d’un point de vue de l’âge et de la pathologie" explique t-on à Corse Musicothérapie.

 

Quelques exemples   

Et cette méthode est plus particulièrement recommandée quand on est confronté à des cas d'autisme, en géronto-psychiatrie/gérontologie (Alzheimer, Parkinson), en néonatalogie/domaine périnatal (femmes enceintes et salle d’accouchement), en cas de déséquilibres physiques et mentaux/psychiatrie, lors de soins palliatifs, pour des toubles neurologiques, dans les cas de sevrage, analgésie, dépression etc.

La musicothérapeute salariée de l'association, Nathalie Château-Artaud, musicienne de formation, est diplômée du centre international de musicothérapie de Paris, titulaire d’une licence de musicologie de l’Université de Strasbourg et formée à la musicothérapie et à la médecine chinoise.
Ses études ont été réalisées afin de mettre la musique au service de
la médecine.

Elle est intervenue en milieu hospitalier, en libéral et a animé des modules de

formations dans des facultés de médecine et dans des écoles de soins infirmiers.

Écrire commentaire

Commentaires: 0