Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Trafic de stupéfiants : Vaste coup de filet en Plaine Orientale

La gendarmerie a mis hors d'état de nuire une bande de dealers consommateurs qui sévisaient à Ghisonaccia.
C'est à la demande des élus et de la population que les gendarmes sont intervenus en Avril 2010.

Quelques mois plus tard une information judiciaire était ouverte et il y a quelques jours, forts de tous les éléments qu'ils ont pu accumuler pendant tout ce temps, les gendarmes ont procédé à une série d'interpellations, 28 au total.
Depuis 13 personnes ont été mises en examen et placés sous contrôle judiciaire et 4 ont été mises en examen et écrouées à Borgo.
Le trafic était particulièrement juteux puisque selon le colonel Pascal Lombard, commandant-adjoint du groupement de gendarmerie de Haute-Corse, il rapportait 20 000 euros par mois aux trafiquants.

"Il y avait une véritable attente de la part de la population et des élus pour éradiquer un trafic qu'ils voyaient se développer" commentait le colonel Pascal Lombard.

Selon, Dominique Alzéari, procureur de la République de Bastia, la participation de la population à la résolution de cette affaire est aussi le résultat d'une politique judiciaire adaptée, car rapidement suivie d'effet avec "plus de comparutions immédiates".

La gendarmerie de Haute-Corse mène en moyenne une vingtaine d'opérations de lutte anti-drogue par mois dans le département. Des enquêtes en cours, qui selon Dominique Alzéari, "pourraient aboutir très prochainement".


Confondus par leur ADN

Deux détenus de la maison d'arrêt de Borgo ont été rattrapé par la justice grâce à leur ADN.
En tout cas c'est de la sorte que deux affaires  remontant à Août 2009 ont été résolues, selon le Parquet de Bastia.
Les faits se sont déroulés à Calvi. A l’époque, un vol à main armée avait été perpétré au domicile d’un commerçant de la cité qui hébergeait un couple de touristes : la vacancière avait été violée lors de cette agression.

Quelques jours plus tard, toujours dans la région de Calvi, un homme était agressé par deux individus circulant dans un véhicule volé. Mais erreur monumentale pour les deux agresseurs présumés  : ils  « perdent » un fusil et des cagoules en prenant le large.

Pour le Parquet de Bastia il ne fait aucun doute que les deux affaires sont liés les actes commis lors de ces deux "affaires" ont été commis par les hommes détenus  dans le cadre d’une autre affaire à Borgo.
C'est leur ADN qui a permis de remonter jusqu'à eux.

 

Bastia : Hold-up à la batte de base-ball
Les malfrats ne reculent plus devant rien.
Jeudi en début d'après-midi deux hommes encagoulés ont pénétré dans une boulangerie-patisserie de Lupino et ont menacé l'employée avec une… de base-ball puis ont fait main basse sur la caisse de l'établissement.
Les deux hommes sont repartis avec dans leurs poches un millier d'euros.

Écrire commentaire

Commentaires: 0