Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Bastia XV dominateur face à Ollioules (69-0)

Stade du Casone, Bastia XV : 69 Ollioules: 0 (mi-temps : 31-0)

Pour Bastia XV : Dix essais de Mariani (10e), Califano (13e et 30e), Cayrey,  Pagliai (45e), Degray (48e), Bourgoin (54e), Gasperini (63e), Merah (70e),  Juliat (78e), huit transformations de Da Cruz et un drop de Reboul (37e)

Bastia XV:

Pierantoni, Califano, Tolofua, Bourgoin, Pagliai, Merah, Forzo, Cayrey,  Trémoulet, Reboul, Mariani, Leduc, Degray, Bonino, Da Cruz, Bernardini, Germani,  Cassetari, Pellegrino, Juliat, Fouilloud, Gasperini.

Ollioules:

Mutin, Pignol, Moreau, Gerard, Fritsch, Gaudin,Eychenne, Bocaccio, Oliver,  Deslandes,Charniel, P, J Eychenne, Morandeau, Bouyssou, Perrin, Minutilli,  Margot, Gomis, Ziarli, Calcagno, Micaelli Arbitre : M. Despoix (Provence)

Il fallait s'y attendre. Bastia XV a terminé son championnat de France de  troisième division fédérale par un véritable feu d'artifice. L'adversaire, on le savait depuis belle lurette, n'avait plus rien à espérer de  la compétition lui qui est resté scotché à la dernière place tout au long de la  saison. Il n'empêche que pendant cinq bonnes minutes il donna beaucoup de fil à retordre  à Bastia XV qui, comme à son habitude, se mît rapidement à la faute. Mais cela ne s'éternisa pas. Dès que Mariani s'en alla à la dixième minute à l'essai, après une belle  interception de Merah, on comprit que le match venait de basculer du côté de  Bastia XV. De fait à compter de cet instant il n'y eut plus qu'une seule équipe sur le  terrain, les hommes de Barrero et Cauvy enfilant les essais les uns après les  autres, sans laisser de répit à l'adversaire qui eut cependant le mérite de ne  jamais abdiquer. 31 à 0 à la pause, 69 à 0 à la fin du temps réglementaire : la marque se passe  de tout commentaire. Et plutôt que de nous attarder sur la partie, nous avons choisi de nous arrêter  sur quelques images de l'après-midi. Tout d'abord sur celle de Thomas Cayrey qui est rentré seul sur le terrain avant  que ses partenaires ne viennent l'un après l'autre lui manifester toute leur  amitié puisque le Basque de Bastia XV ne sera plus Corse à la reprise. Puis celle de Emmanuelle De Gentile qui, en donnant le coup d'envoi de la partie  sous le regard de Gilles Simeoni, était venue apporter le salut de l'Assemblée  de Corse à Bastia XV. Et cette autre de Christian Califano qui, c'est sûr, arrête la compétition mais  qui s'est quand même battu - deux essais s'il vous plaît-  avec la foi d'un  junior, pour pousser avec Bastia. Et ce cadeau fait à un Basque (Thomas Cayrey) par un autre Basque (Claude  Trémoulet) qui lui a mis dans les mains le ballon de l'essai qu'il pouvait  marquer lui-même. Et enfin pour terminer et comme un symbole cette image de Romain Juliat marquant  le dernier essai de la partie : là c'était le Catalan qui disait au-revoir d'une  bien belle façon à la Corse. La victoire, le maintien : on vous laisse imaginer la suite au Casone qui  s'était, c'est vrai, préparé à vivre une très longue nuit...

Écrire commentaire

Commentaires: 0