Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L2-29a Ghjurnata : L’AC Aiacciu laca torna 2 punti in casa

AC AIACCIU – LB CHÂTEAUROUX ; Vennari 1u d’Aprili 2011

Stadiu François Coty (Timizzolu)

Spectateurs : 5 500

ACA : Debès (Cap.) – Diawara, Maire, Poulard, Begeorgi  (Cilia 90e)– Kinkela (El Hany 74e), Lasne (Viale 76e), Pierazzi, André – Rivière, Socrier

Entraineur : O. Pantaloni

Cartons : André 8e, Diawara 69e  

LBC : Bouchard – Cordonnier (Cherfa 45e), Scaramozzino (Cap.), Lahaye, Reynaud, Kashi, Haddad, Thiago Xavier, Grange (Dohin 45e), Dupuis (Bergougnoux 69e)

Entraineur : D.Tholot

Cartons : Grange 11e, Thiago Xavier 27e, Dohin 65e

Expulsion : Grange 35e  

Arbitre : Mr Jaffredo

Délégué principal : Mr Martin

 

Comme contre Laval, les bianch’è rossi manquent de réaliser une belle opération au classement. Plus que jamais soutenus par leur public venu encore en masse, et par une tribune Faedda quasi comble, les coéquipiers de Titi Debès peuvent en effet s’en vouloir. Après un premier quart d’heure poussif de part et d’autre, et une occasion d’ouvrir le score gâchée par un Christian  Kinkela en manque de sang-froid, les ajacciens parviennent finalement à percer la muraille berrichonne à la demi-heure de jeu,  après un bel échange entre le numéro 10 et Socrier, ce dernier trouvant le petit filet de Bouchard et faisant exploser les supporters. Emmenés par un Fabrice Begeorgi bluffant et un duo Lasne-Pierazzi plutôt efficace au milieu, les acéistes rentraient donc aux vestiaires avec l’avantage au score, et au nombre, puisque Grange avait écopé d’un 2e carton jaune mérité à la 35e minute ; cela allait handicaper un peu plus une équipe de Châteauroux déjà pas en forme, faible dans le jeu et bousculée physiquement.

Quel ne fut pas notre étonnement donc, de voir la physionomie du match s’inverser totalement après la pause !

Le coaching de Didier Tholot allait redonner des ailes aux rouges et bleus : Dohin et Cherfa redynamisaient totalement le jeu de l’adversaire, qui se montrait bien plus présent au milieu… puis devant les buts, faisant même reculer la défense acéiste plus que beaucoup.

Tant et si bien qu’à sa première occasion, Rudy Haddad ne manquait pas d’égaliser (avec chance il est vrai) d’un tir tendu aux 20m, qui laissait Debès impuissant.

L’ACA se montre brouillon devant, pas concentré derrière, et va subir durant tout le reste de la 2e période, se montrant dangereux seulement par à-coups, et manquant cruellement de précision dans le dernier geste. Une main monumentale de Cherfa dans l’angle de la surface aura du offrir à Kinkela l’occasion de se monter décisif, mais Mr Jaffredo, pourtant bien dans ses crampons depuis le début du match, resta de marbre.

A signaler également coté arbitrage une série de hors-jeu pas vraiment évidents signalés par l’assistant alors que les ajacciens tentaient de réagir.

Mais le meilleur arbitrage du monde n’aurait peut-être même pas suffit aux oursons vendredi, qui laissent échapper 2pts importants dans ce championnat plus que jamais serré. Evian, seule équipe de tête à avoir gagné, reprend la première place grâce au goal average, et laisse à l’ACA un goût amer.

Comme l’a confié  Fabrice Begeorgi, dont la performance fut irréprochable, « Il faut rentrer se coucher, dormir, et passer à la suite ».
Et la suite, c’est un déplacement périlleux à Tours, défait 4-1 à Reims dans le même temps…curaghju ! A pudemi fà !

                                                                                                                           Olivier C.

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Gino (samedi, 02 avril 2011 08:23)

    9000 spectateurs, non?????

  • #2

    gino jaloux ? (samedi, 02 avril 2011 12:31)

    UN BASTIAIS JALOUX DE L4AFFLUENCE A TIMMIZOLU ?