Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

In lingua corsa

dim.

14

oct.

2012

I padroni di a lingua

"Nul n'est censé ignorer la loi linguistique qui a son corps de juristes, les grammairiens, et ses agents d'imposition et de contrôle, les maitres de l'enseignement, investis du pouvoir de soumettre universellement à l'examen et à la sanction juridique du titre scolaire la performance linguistique des sujets parlants" (P.Bourdieu, 1982[1])

Lire la suite 2 commentaires

jeu.

13

sept.

2012

Corse et Sardaigne : Les langues non plus ne s'arrêtent pas aux frontières

Dans certains de mes ouvrages, notamment "La légende des noms de famille" (http://www.albiana.fr/Prova/La-legende-des-noms-de-famille-br/-Appellations-dorigine-corse.html) j'avais eu l'occasion de citer les travaux du linguiste sarde Mauro Maxia, auteur notamment d'un intéressant "Dizionario  dei cognomi sardo-corsi".  Voilà que je reçois de M.Maxia une étude sur la "Fonetica storica del Gallurese e delle altre varietà sardocorse", qui vient s'ajouter aux nombreuses publications qui étudient les rapports –historiques, linguistiques, culturels- entre Sardaigne et Corse, et dont on trouvera toutes les références sur Internet (voir notamment http://www.librisardi.it/autore.php?id_autore=898).

Lire la suite 1 commentaires

jeu.

06

sept.

2012

Grammaire corse : Discriminations au faciès ?

Dans notre dernier article http://www.corsenetinfos.fr/2012/09/02/langue-corse-la-chasse-au-coq-gaulois/) nous avons évoqué une construction corse systématiquement sanctionnée par les censeurs. Seul le singulier serait correct après qualchì ("quelques"). Les prescripteurs dans leur ensemble considèrent que l'emploi du pluriel est un gallicisme. Il n'est donc pas étonnant que la condamnation devienne un lieu commun repris par monsieur Tout-le-monde.

Lire la suite 8 commentaires

mer.

05

sept.

2012

Rughjemi ! : Infurmazioni à a carta

Nè i media tradiziunali è sopratuttu nè i cateni di televisioni i più impurtenti, l’infurmazioni scurticati sò sempri trunchi, quant’è un gambarellu à quali manca u capu quandu vi si porta u piattu. Hè di più capiscitoghju nantu à i canali tali chì BFM TV, I Télévision, è tutti l’altri chì passani attualità in abbicciula. Ma nantu à i ghjurnali televisati i più fighjulati di i cateni maiori, si pari sempri chì si tratta di i litessi cosi, à i listessi periudi di l’annu. È mentri, si passa accantu à cosi più impurtenti cà i timperaturi, ò a spassighjata da Rena d’Inghilterra à mezzu à u fiume…

Lire la suite 0 commentaires

dim.

02

sept.

2012

Langue corse : La chasse au coq gaulois

Certains États ont recours à des dispositifs législatifs pour limiter le nombre d'emprunts aux langues étrangères. C'est le cas de la France qui a promulgué la loi Toubon (en 1994), dont l'efficacité s'est révélée assez faible. Ainsi, par exemple, le mot "vacancelle" qui a été proposé pour remplacer le mot "week-end", ne semble pas très employé. La Corse n'est pas (encore?) un État, et il n'existe pas (encore?) de terminologie officielle corse qui proposerait des termes plus adaptés pour remplacer certains gallicismes comme aviò ("avion"). 

Lire la suite 9 commentaires

dim.

26

août

2012

Une grammaire corse " identitaire " ?

L'identité  de la langue pourrait être définie comme l'ensemble complexe des données caractéristiques et fondamentales qui permettent son identification et garantissent son authenticité. 

Aucun des "opérateurs linguistiques" corses (enseignants, lettrés, traducteurs…) n'a le but avoué de travailler à la construction d'un modèle de langue. Pour la majorité des auteurs et écrivains, "engagés" notamment, la langue corse existe, c'est une conviction, un postulat qui rend superfétatoire le travail des linguistes: "a lingua corsa hè UNA... Ci hè  bisognu ch'elli a dicanu i linguisti?" (Franchi, Rigiru 1988)

Lire la suite 1 commentaires

mar.

21

août

2012

Langue (corse) politique

Jean Chiorboli, qui animera prochainement une rubrique pour Corse Net Infos, nous a fait parvenir son point de vue sur le projet de cooficialité de la langue corse. 
"Le projet de coofficialité de la langue corse [avec le français], en cours d’élaboration à la CTC, n’en finit pas de provoquer passions et polémiques sur fond de manœuvres politiciennes". C'est ce qu'on peut lire sur le site de Corse Net Infos en préambule à l'interview de Pierre Ghionga, porteur du projet de la Collectivité territoriale de Corse, qui a notamment déclaré: "Il ne faut surtout pas faire l’erreur de politiser la langue".

(http://www.corsenetinfos.fr/2012/07/19/pierre-ghionga-il-ne-faut-surtout-pas-faire-l-erreur-de-politiser-la-langue/#permalink)

Lire la suite 1 commentaires

sam.

28

juil.

2012

Cervioni : U museu di l'Adecec diventa museu Anton Dumenicu Monti

La fille et les deux arrière-petites-filles de Anton Dumenicu Monti dévoilent la plaque
La fille et les deux arrière-petites-filles de Anton Dumenicu Monti dévoilent la plaque

Dipoi u sabatu 28 di lugliu, u museu di l'Adecec porta ufficialmente u nome di Museu Anton Dumenicu Monti, presidente fundatore di l'associu. A ceremonia sè fattà piazza Ghjuvanni Simonetti in Cervioni in presenza di a famiglia, di  u cunsigliu d’administrazione di l’ADECEC  è d'amichi numerosi…

Lire la suite 2 commentaires

dim.

22

juil.

2012

Nantu à a Tela Corsa : www.corsefootball.fr, memoria di u ballò corsu

 

 

 

 

Mentri chì i nosci squadri di ballò si facini di più in più rimarcà nantu à i stadii pà issi Francii, nantu à a tela, ci hè dinò un situ chì cummencia à attirà l’attenzioni di u pubblicu corsu. CorseFootball, situ chì tratta unicamenti di ballò nustrali, pidda pocu à pocu impurtenza nè u paisaghju internet di tutti l’appassiunati di u ballò tondulu, è ci n’hè parechji ! Piccula uchjata nantu à iss’iniziativa bedda, è u so criatori, Michel Bernard.

Lire la suite 1 commentaires

mer.

11

juil.

2012

Nantu à a tela corsa : U ritornu di I Storti !

A sucità di pruduzzioni corsa « Pastaprod », in altru prudutrici di « Hôtel Parad’Isula », chì vò pudeti veda sempri nantu à Via Stella, hè in traccia di rissorta nantu à u so contu Youtube l’episodii di una seria di medimitrami, girati trà u 1995 è u 1997, da a squadra di u Teatrinu. « I Storti » hè statu un beddu deliriu, cumpletamenti scumplessatu, è chì vi rimanda à un’epica duva a televisioni corsa cumminciaia à sorta appena di u so visu unicamenti infurmativu.

Lire la suite 2 commentaires
Le flux RSS est défectueux.

Piazza di a puesia - Henri Medori

Sò una stella

 

Ma di chì celu sò ?

Tù chi mi sogni

Dimi induve stò

 

Sò una stella in finestra

Quandu a notte face festa

Archettu in ballu

Nantu a mo spalla

 

Sò una stella

Ognunu sà 

Immensa o nena

Per sperà

 

Sò una stella à mezzu à d’altre stelle

quandu a notte stachittata

fiurisce l’universu di a to pensata

e di tè mi ne sò innamurata !

I Santi

antu Carlu Borromeo.

Carlu hè natu u 2 uttobre 1538, in u castellu di Borromeo, in Italia, accantu à u Lagu Maggiore. Quand'ellu hà 21 annu, u fratellu di a mamma, Anghjulu di i Medici, hè fattu papa cù u nome di Piu Quartu. Carlu diventa u so secretariu di Statu. Subitu dopu, u ziu u face cardinale, li dà l'amministrazione di a dioccesi di Milanu, e legazioni di Bologna, Spoletta è Ravenna, è a commenda di l'abbazie di Mozzo, Polina, Colle è Nonantolla, ciò chì face un rivenutu di 52.OOO scudi à l'annu, sia u valore di 1.528.000 chilò d'argentu. Si tratta di un casu veradimente scandalosu ma, à l'epica, i patroni di a Chjesa circavanu più l'onori è u prufittu chè u Paradisu. Trè anni dopu, Carlu Borromeo cambia vita, raghjunghje a so dioccesi di Milanu è decide di mette in opera e decisioni di u cunciliu di Trento finitu in u 1563. Crea trè grandi seminarii è trè picculi, è apre 800 scole cù 6000 preti per amparà a duttrina. Si fece unipochi di nimici, tantu laichi chè preti. Un frate pruvò ancu à tumballu tirenduli una archibusgiata. Carlu Borromeo hè mortu in Milanu à 46 anni, u 3 nuvembre 1584. Lasciava una dioccesi chì fù un mudellu per tutti i paesi catolichi.

Etimolugia: da u germ. "harja" (armata) o "carl" (omu, maschju, omu di cundizione libera). Indì i Franchi, hà pigliatu u sensu di "maestru di Palazzu" è po "altu funziunariu di a Corte".

Casate: Carletti, Carli, Carlini, Carlotti, Doncarli.

Nomi : Carito, Carl, Carla, Carlettu, Carlina, Carline, Carlinu, Carlo, Carlos, Carlotta, Carlu, Carlyle, Carol, Carola, Carole, Carolin, Caroline, Charel, Charlemagne, Charlène, Charles, Charletta, Charley, Charlie, Charline, Charlot, Charlotte, Charly, Cheree, Cheryl, Chick, Chuck, Halle, Jarl, Karel, Karl, Karlota, Karlouchka, Kerdel, Korl, Linchen, Lini, Lola, Loleta, Lolita, Lotta, Lotte, Lottie, Sarel, Sherry, Sheryl, Siarl, Teàrlach.- In u 1981, in Corsica, Carlu venia à u 10esimu rangu di i nomi maschili. Era quellu di 26 omi nantu à 1000.

Paesi è cità : Milano.

 

   

  Retrouvez l'émission I Santi sur Voce Nustrale
 du lundi au samedi à 10h30.


Dans le cadre de l'émission Anniversarii :
 du lundi au samedi à 12h02 et 16h02; le dimanche à 17h02.

L'anniversari

11-1806
Carlu Andria Pozzu di Borgu pruvava, senza riesceci, di scunvince l'Austria d'adunissi à l'Alemagna è a Russia contr'à Napulione.